Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Après une année 2015 « de transition », c’est-à-dire avec un entrainement moins structuré et un peu moins de temps consacré au triathlon, l’année 2016 était une année charnière selon moi, en terme de performance. Je m’y suis remis à fond, et j’attendais de voir si je pouvais retrouver mon niveau de 2014, voire mieux. En attendant, vous pouvez voir le CR de ma dernière course de 2016, pas brillant...

L’année 2016 était celle du court, je ne me suis aligné quasi que sur des formats S. Les gros objectifs étaient les courses qualificatives D3 en duathlon et triathlon, qui arrivaient donc assez tôt dans l’année.

Globalement, cette année a été réussie. Intrinsèquement, j’ai encore réussi à m’améliorer, au moins en natation et course à pied (j’en suis moins sûr en vélo), et j’ai réussi quelques belles courses. Mais, c’est plutôt sur mes courses objectifs que j’ai le moins bien réussi, et sur les courses secondaires que j’ai fait de belles perfs. C’est assez classique me direz-vous, mais jusqu’à présent j’avais réussi à échapper à ce mal. Le fait que toutes ces courses soient format S, et que donc, d’une part il y a une plus grosse densité et des petits soucis peuvent vous faire perdre quelques secondes qui font la différence, et que d’autre part on a toujours la possibilité de rebondir en s’alignant sur une autre course, a peut être joué en ce sens.

Pour l'ego, j'ai réussi 12 podiums (bon, 11 en réalité, voir St Jean de Luz), dont 4 victoires.

Quoi qu’il en soit, alors que j’avais des objectifs ambitieux sur les courses duathlon de Périgueux et Carcassonne, et le triathlon de St Pée, j’ai à chaque fois été en dehors du top 10. En duathlon, c’était en drafting, et j’ai à chaque fois réussi à poser avec le 1er groupe. Ma non-aisance à vélo, et peut-être mon manque de niaque sur la 2ème CAP, ou tout simplement mon niveau, a fait que je n’ai pas réussi à faire une 2ème bonne CAP et à jouer les premiers rôles. Je suis sorti très frustré de ces 2 courses. A St Pée, malgré une très bonne natation, et ce qui me semblait être un bon vélo, je perds bêtement 15s à la T1, et je pose le vélo très loin des 10 premiers, alors que c’est une course sans drafting et que j’espérais remonter à vélo et à pied, je dois me contenter d’une place de 11ème, à 4min du 1er. Bon, avec le recul, sur les 10 devant moi, 7 font partie de 2 des 3 équipes qui sont montés en D2 à l’issu du championnat national de D3 (même si dans l’équipe des Girondins, les athlètes sur cette course ne sont pas les mêmes que ceux qui ont fait la finale), mais j’étais quand même très déçu de ne pas avoir fait mieux. Et enfin, l’autre grosse déception de l’année est Mimizan. C’est une course que j’essaye de faire tous les ans, et où je suis déjà monté 2 fois sur le podium, à la 3ème place. Cette année, j’espérais faire mieux, et monter sur le podium avec mon partenaire d’entrainement Louis, amené dans les années à venir à monter encore de maintes fois sur les podiums. Cette année, je me disais que j’avais encore une chance d’être à son niveau, et les coéquipiers blaguaient qu’on allait se retrouver 1er/2ème sur le S de Mimizan. Mais moi j’y pensais sérieusement, et j’échoue à la 4ème place, à 11s de la 2ème place, et Louis gagne, 2min devant. J’ai essayé de réfléchir à ce qui m’avait manqué. J’ai beaucoup parlé dans mon CR d’après course des transitions non équitables, et je pense que c’est aussi et surtout en vélo, où je n’ai pas été très fort, et où j’ai laissé filer le podium.

Bon, j’avais dit que l’année avait été réussie quand même. J’ai gagné mon 1er triathlon, à Sames, au bout d’une course très maitrisé, où je prends la tête en vélo, j’ai le kiffe de suivre la moto ouvreuse pendant plus de 10km, et de faire la CAP seul en tête tout du long. Je gagne également le titre départemental. Ce n’est pas un titre important, et en vérité très méconnu, mais je savais que cette course était support départemental et je voulais gagner ce titre.

J’ai gagné d’autres courses, fait plein de podiums, sur des triathlons, des courses sur route, des trails. Un des moments forts reste ma 2nde place sur le triathlon S de Baudreix, organisé par mon club, la veille des championnats de France L. Je n’arrive pas hyper en forme et hyper préparé à cette course, mais j’arrive à sortir le meilleur de moi-même et aller chercher une 2nde place derrière Fred Belaubre, encore champion de France en titre pour 24h, avec au passage un meilleur temps à pied (de quelques secondes, et il ne courrait forcément pas à son max, mais quand même), le tout devant ma famille et mes coéquipiers, c’était fort.

Très satisfait également de mes perfs sur 10km (33m35) et semi-marathon (1h14m57 réel) lors de ma 2ème partie de saison. Des chronos que j’aurai du mal à améliorer dans le futur, mais que je suis très fier d’avoir réalisé au moins une fois dans ma vie. J’espère également que cela me donnera confiance en mes capacités pour les saisons futures.

Vous pouvez trouver toutes mes courses et résultats sur cette page

 

Saison future justement, quoi de prévu pour 2017.

Je réattaque l’entrainement très tardivement par rapport aux années précédentes, début janvier donc. Le gros objectif sera le Frenchman, dans le médoc. Une distance ironman avec un parcours plat, rapide, où je me lance le défi de passer sous la barre des 9h. Lors des 2 dernières saisons, 2 « élèves » de coach Nick ont réalisé de très grosses performances sur cette course, et j’espère réussir à continuer la série. J’enchainerai 6 semaines plus tard avec l’Altriman, autre distance ironman, mais cette fois très montagneux. J’ai encore du mal à définir un objectif chrono, tellement cette course est particulière. J’espère réussir à la maitriser. Si c’est le cas, le chrono et le classement suivront, je ne me fixe pas de limite J

En dehors de ces 2 gros objectifs, il y aura des courses prépa, et en particulier à Sames, une semaine avant le Frenchman. J’y défendrai mon titre, sans trop d’illusion car ce sera le support D3 cette année. Même si Blanquefort et les Girondins sont en D2 cette année, il reste de sacrés clients, à Bergerac en particulier. Ce ne sera pas pour moi une course objectif, mais j’y serai, en espérant aider la Tribu 64 à se qualifier pour les demi-finales D3. Je serai aussi sur le L de Lacanau pour préparer le Frenchman, et à Mimizan une semaine après, mais je ne sais pas encore quelle course je ferai.

Après l’Altriman, c’est l’inconnu. Il y a le L de Villeneuve-sur-Lot qui est championnat régional, 3 semaines après l’altriman, où j’aimerai aller voir ce que je suis capable de faire. En ensuite, suivant l’envie, la fatigue, et l’état de forme, pourquoi pas pousser jusqu’à septembre, et un 3ème ironman français (c’est pas ce qui manque !)

Voilà, vous savez tout. Je ferai également en préparation un marathon en février et quelques courses à pied en janvier, donc je devrais donner des nouvelles d’ici pas trop longtemps.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by benji-triathlon