Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 22:52

rappel: vous n'etes pas obligé de tout lire pour savoir ce qui s'est passé, vous pouvez regarder ici.

Les photos dispo ici.

Et les résultats ici.

 

Same player, race again!

 

Mes 3h entre les 2 courses (j'ai fait le sprint le matin, voir ici) sont consacrées à manger, préparer mes sacs (il y a 2 parcs à vélo), et à essayer de récupérer en somnolant...

Petit à petit, les vélos entrent dans le parc. On sera 500, avec 1 vague féminine, et 2 vagues masculines. Je pars dans la première vague masculine, avec tous les favoris, grâce à mon nom de famille (et oui, F fait partie des première lettres de l'alphabet).

Pour cette course donc, je gère la nat, j'envoie tout ce que je peux en vélo, et on finit comme on peut à pied.

en me dirigeant cers le lac, je suis bien. je me dis que ma journée est déjà plus que réussie. Cette course, ce n'est que du bonus. J'ai du mal à me dire que c'est juste une course d'entrainement quand même. Les coureurs autour de moi parlent de la bouée lointaine qui commence à faire peur... Moi je suis zen.

Ils annoncent Sylvain Sudrie au départ, récent champion de France LD, champion du monde LD 2010, et apparemment souvent de passage sur cette course.

 

Natation:

Je pars tranquille, comme prévu. Dans ma vague, on est 200, je pars environ 100ème, comme ca je nage comme je veux. La première bouée a l'air bien loin, et je me retrouve vite esseulé, avec un paquet à droite, et un autre à gauche. Tant mieux, comme ca j'apprends à nager droit tout seul. J'essaye de viser la bouée en levant la tête toutes les 2 respirations, et en respirant tous les 3 temps. En passant la première bouée (environ 500m), je commence à me prendre au jeu. Je choppe les jambes d'un nageur, mais au bout de quelques minutes, je me rends compte que j'ai du mal à rester derrière, et comme je veux pas prendre de coups, je me redécale et nage et vise l'arrivée seul (et j'ai l'impression que j'y arrive mieux que les autres à coté).

Je commence à produire un plus gros effort à 500m de l'arrivée. J'arrive enfin sur la plage, pas trop entamé, content de ma nat.

24m30 pour 1500m, en forcant surtout sur les 750 derniers mètres. Je pense que je peux faire mieux bien sur, mais ca me donne une idée de mon allure sur LD voire IM.

Je fais une bonne T1, légèrement (25 sec) moins rapide que sur le sprint. Je me demande comment ca va passer à vélo, avec l'effort violent du sprint.

Au final 26min55sec T1 comprise, 69ème temps (39ème de ma vague).

 

Vélo:

Dès les premiers hectomètres, je me sens bien. Je mouline au début, comme à mon habitude. Comme sur le sprint, je ne regarde pas mon compteur, juste aux sensations. Le vent souffle pas mal maintenant, et on sent bien quand on change de direction, quand on a le vent plutôt pour ou contre.

Je reprends rapidement quelques coureurs, et je vois au loin un cycliste qui avance bien. Petit à petit il s'éloigne. Je me dis que c'est dommage, si j'étais un peu plus près, j'aurai peut être pu le suivre. Mais finalement je reviens doucement sur lui, et finalement je le rattrape. Une nouvelle fois je reste derrière, à distance réglementaire pour récupérer tout en gardant une bonne allure. J'envisage de le passer par deux fois, mais les deux fois, je sens que je vais être en surrégime et je reste derrière. Deux arbitres me passent, sans sourciller. Ca me réconforte sur ma "distance de sécurité" car j'avais peur d'être trop près.

Mimizan est connu pour ses pelotons et pour le laxisme de ses arbitres en terme de drafting, mais cette année, j'ai l'impression qu'ils ont décidé de serrer la vis. Il y a eu 47 disqualifiés sur le CD!

Je reste comme ça pendant 5-10km, puis je me souviens de mon programme de course, et d'un coup j'accélère, j'appuie sur les pédales. C'est grisant. J'ai toujours des gens devant, mais le plus souvent ce sont des filles. Je ne sais pas du tout ma place, mais je suis surpris de voir si peu de mecs de ma vague, ni devant, ni derrière (personne ne me double). Les km s'enfilent bien, je suis en forme, je ne pioche pas. Arrivent au 30ème km les 3 fameuses "bosses-dunes" de Mimizan-Plage. C'est ça, moquez vous, n'empêche que la plus dure ne fait que 200-300m, mais elle a une pente moyenne à 9-10%. Et je peux vous dire que ca fait mal quand on arrive en haut, surtout avec le vent contre.

Je sais que Nicky et mon père m'attendent en haut. Je monte en moulinant sur 39x25 (sans honte!), en alternant danseuse et position assise. J'arrive en haut à 18km/h, avant de pouvoir relancer dans la descente, et j'essaye de mettre plus de braquet sur les 10 derniers km, avec vent défavorable.

P5273997

Le dernier km est très difficile, sur la plage, avec le vent de mer en pleine face. J'en vois en danseuse à essayer de relancer contre le vent. Mauvaise idée... Moi je reste le plus possible en position aéro, à essayer de me faufiler dans ce vent...

Je pose le vélo plutot content. Au final 1h03min15sec pour 39,4km, soit 37,4km/h (1h04min16sec T2 comprise, 62ème temps, 33ème de ma vague).

Je suis un peu surpris par mon classement vélo, car j'avais l'impression d'avoir fait un meilleur vélo.

J'ai doublé assez peu de monde, mais une nouvelle fois, personne ne m'a doublé. Plutôt content donc de mon vélo. Le parcours était roulant, mais il y avait quand même pas mal de vent, et une petite bosse. Sudrie me prend quand même presque 10 minutes en 40km. A part lui et un autre (Yaroshenko), les autres ne me prennent "que" 5 minutes.

 

T2: rien à signaler, sans risque de nouveau. J'enfile mes chaussures, et cette fois, je prends le temps de mettre mon compteur. Je pose le vélo 62ème en tout, et 33ème de ma vague

 

CAP: Les jambes sont là, miracle! Je me sens très bien, pas fatigué; J'avais mangé une barre vers le 20ème, j'ai encore de l'énergie.

Au moment d'entamer le 1er tour, j'entends une clameur venant de la droite (là d'où arrivent les coureurs qui commencent leur 2ème tour) et des "Allez Sylvain!". Je double un mec qui m'encourage en passant d'un "Allez Sylvain!". Raté mec, il est encore derrière. Moi ce n'est que Benjamin Féraud, mais merci quand même.

Un vélo suiveur se porte à ma hauteur. Je comprends que ce doit être Sudrie derrière, mais il est encore à quelques dizaines de mètres derrière. Je vais rester devant encore un peu. J'essaye de ne pas m'enflammer. Je ne regarde pas derrière, je me concentre sur ma foulée. Je suis bien. J'ai l'impression de très bien avancer. Ca se confirme quand Sudrie ne revient toujours pas après 1 km. Je demande au vélo suiveur qui c'est qu'il suit. Il me dit que c'est le 1er du général. je lui demande si c'et Sudrie, il me dit que oui. Bon, c'est cool, je n'ai qu'une petite vingtaine de minutes de retard!

Se profile maintenant une petite montée. Sudrie commence à être très près derrière, j'entends ses pas. Je me dis que je vais me faire bouffer sur la montée, mais non: je raccourcie mon amplitude, augmente la cadence, et ca passe tout seul. Je relance en haut. Sudrie est toujours derrière. Je suis très surpris, mais j'essaye de ne pas me déconcentrer.

Plus loin, je crois reconnaitre le gagnant du sprint, à vélo à coté, qui lui indique les écarts: le 2ème à 2min30, les autres loin derrière. Ca me booste un peu.

Aux 3km, Sudrie se porte à ma hauteur et me dit quelque chose du genre "merci pour le train imprimé". Je me disais qu'il allait sans doute me dire quelque chose, mais je n'avais rien trouvé de bien à lui répondre. Du coup, je dis juste "Allez, va chercher la gagne!".

J'essaye de garder mon rythme, et je vois Sudrie petit à petit s'éloigner, et je le vois 50m devant moi bifurquer à gauche pour rejoindre la ligne d'arrivée.

P5274002

Le 1er tour s'est bien passé, je commence le 2ème sans aucune appréhension. Je me sens encore très bien.

Il y a maintenant plein de concurrents sur la route, surtout des mecs dans leur 1er tour. Malgré ma bonne allure, je ne double que peu de monde, environ un ou 2 par km en moyenne.

Le 2ème tour se passe bien. Je commence à avoir une petite faim au 8ème km. normal, j'aurai du manger au 30-35ème. Malgré ca, j'ai encore de l'énergie. Je dépasse encore 2 coureurs sur le dernier km, et enfin la ligne d'arrivée au bout d'une longue ligne droite en faut plat montant, interminable.

P5274003

P5274005

Je fais une CAP incroyable: 35min14 pour 9,75km, soit environ 16,6km/h (soit 36min pour un 10km). 8ème temps CAP, à 1min15 du meilleur et à peine à 36sec de Sudrie (qui a peut être géré son avance, mais quand même!). Je suis très surpris de ce résultat, mais je prends, bien sur!

 

Encore une fois, très content de ma course. Je finis 26ème, 20ème de ma vague. Inespéré, je pensais plutôt finir dans les 40ème, 50ème.

Sudrie me met quand même 17 minutes, mais je ne suis "qu'à" 5 minutes du 15ème, dernier bénéficiaire de prime.

IMGP8235

J'espère que cette bonne prestation sur le CD, avec le sprint dans les jambes, est de bon augure pour les prochains rendez-vous de longue distance.

Dans une semaine, le LD de Troyes, qui devrait me permettre d'en savoir encore un peu plus sur mon niveau de forme et surtout sur ma capacité à encaisser des efforts moins violents mais plus soutenus dans le temps. J'espère faire une belle course là-bas.

Puis Chalain, avec aucun autre objectif que de se faire plaisir et de profiter du WE.

 

J'espère ne pas avoir atteint mon pic de forme trop tôt, et que je maintiendrai une bonne forme pour l'objectif principal de la saison, début juillet à Roth.

 

Petite anecdote en rab: comme je disais, il y avait 2 parcs à vélo. A l'arrivée, je pense à récupérer mon vélo, mais oublie complètement de récupérer mon sac avec mes affaires de natation. Je m'en rends compte à 23h le soir même. Le lendemain, j'appelle les organisateurs pour savoir s'ils l'ont récupérée, mais non, ils n'ont rien! Je passe les voir, vérifie avec eux, mais on ne trouve pas. Je suis dégouté, et commence à me faire à l'idée d'avoir à racheter une combi en catastrophe pour Troyes, en me disant que je ne pensais vraiment pas qu'on puisse se faire piquer ses affaires dans un parc à vélo. Puis coup de téléphone, ils ont retrouvé ma combi, au fond de la camionnette du président de l'association! Ouf! Pour s'excuser, ils m'offrent même un panier garni avec des produits du sud ouest. Tout est bien qui finit bien!

Partager cet article

Repost 0
Published by benji-triathlon - dans CR complet
commenter cet article

commentaires