Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 16:00

En apéro

Le WE à Mimizan s’annonçait chargé : comme l’année dernière, je tentais le triplé S CLM/eq le samedi après-midi, S individuel le dimanche matin, M individuel le dimanche après-midi.

Cela s’était soldé par un cuisant échec, avec une 16ème place sur le S, et une descente aux enfers sur le M, au-delà de la 100ème place et une CAP très difficile. Il y a 2 semaines, j’avais tenté le doublé S/M dans la même journée à St Pée, et une fringale sur le M avait gâché toute chance de bien figurer.

J’arrivais néanmoins confiant à Mimizan. L’objectif principal est le S, le S/eq la veille, je n’ai pas prévu de trop me rentrer dedans, et le M l’après-midi, ce sera que du bonus, et essayer de bien figurer avec si possible un top 20.

Pour le commencement donc, le S/eq : pas de pression pour moi, j’avais prévenu mes coéquipiers que je ne me donnerai pas à fond pour préserver mes chances le lendemain. Normalement, j’ai assez de marge pour pouvoir jouer mon rôle dans l’équipe normalement.

Je commence par donner un coup de stress aux coéquipiers en arrivant avec 15min de retard à notre RV, et 5 minutes avant la fermeture du parc à vélo… Mais ca passe ! On a 2h à attendre ensuite avant notre départ. Je m’échauffe rapidement à pied et en nata, on essaye de mettre en place une stratégie en nata, mais on parle pas trop du vélo.

En nata donc, je dois rester derrière et vérifier que l’on reste bien groupé, pousser de temps en temps si nécessaire, et remonter prévenir celui devant si cela ne suit pas.

Bon, la nata a été difficile, on n’a pas réussi à rester groupé, problèmes d’orientation, j’ai essayé de jouer mon rôle du mieux possible, puis on s’est scindé en 2 groupes, et j’essayais d’aider le dernier à nager le plus droit possible en me mettant devant. Pas avec grand succès je dois dire !

Mais ouf, on arrive à sortir de l’eau tous les 4. Je prends un peu d’avance sur la longue transition à pied car j’ai peur de ralentir mes coéquipiers sur la T1. Finalement je suis dans les temps, on fait une T1 pas terrible, mais on arrive à enfourcher le vélo, toujours à 4.

Malheureusement, on ne réussira jamais à vraiment s’organiser proprement et passer de beaux relais. En plus, une autre équipe revient sur nous, on la laisse prendre de l’avance, mais on revient sur eux, et on décide de les redoubler. On passe, mais un peu plus loin ils nous repassent, et ainsi de suite 2-3 fois le long du parcours. Du coup, on n’était jamais dans notre rythme. Moi, j’ai le plaisir de voir que les jambes répondent bien, et que je suis capable de sortir les watts ciblés pour le lendemain sans trop de soucis.

En course à pied, je suis à l’aise, on décide de finir à 3, en essayant de reprendre l’équipe qui nous a « gêné » pendant le vélo, mais on craquera finalement à 2km et ils passeront devant.

Une course un peu bizarre, où on n’est jamais vraiment rentré dans notre rythme donc, mais tout de même une 44ème place parmi 120 équipes masculines.

J’oublie malheureusement de décrasser après cette course, et je m’en rends compte le soir, alors pour me donner bonne conscience, je trottine 5min à 21h30…

Pour la suite, leS du dimanche matin, le CR ici.

Et le M du dimanche après-midi ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by benji-triathlon
commenter cet article

commentaires