Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 18:48

C'est pas parcequ'il y a 4h30 de course qu'on ne peut pas faire un CR court Half IM de Val de Reuil 2011

 

Une première et des émotions!

 

les photos

le classement

 

Je partais sur cette course sans ambition, mais en me sentant en pleine forme. L'objectif était de découvrir la distance en solitaire (j'avais fait Narbonne par équipe 1 semaine avant), et de tout lacher en CAP.
Me connaissant, je savais de toute facon que je la ferai à fond, et qu'il y avait de grande chance pour que j'explose à vélo, car je ne suis pas habitué à soutenir un effort important sur 90km.
Le temps maussade et pluvieux ne me dérange finalement pas, et je n'ai pas le temps de trop stresser sur ma course, car je suis à la bourre dans le parc à vélo.
J'arrive parmi les derniers sur le bord du lac, croise Mathieu et Denis, à qui je souhaite bon courage, et deja c'est le départ!

La nat se passe plutot bien, en 2ème-3ème ligne, je prends pas mal de coups, et nagerai quasiment tout le temps à l'extérieur pour les éviter. Pour une fois, j'ai l'impression que c'est plutot moi qui fait poisson-pilote, et j'ai l'impression de nager bien droit quand les autres dévient tous vers la gauche.


Je m'efforce de ne pas trop donner en nat, et comme je commence à bien me connaitre, je pense avoir trouvé un très bon rythme. Je sors de l'eau content, on me signale dans les 40 premiers, ca me va plus que bien, sur 350 inscrits. Au final 25ème temps en 31m30 T1 comprise (environ 29m dans l'eau) parmi les finishers, mais je pense que beaucoup ont abandonné qui sont sortis devant moi. Si la distance y était, c'est un excellent chrono, presque à 1m30 aux 100, qui en fait me surprend pas mal.
IMGP7095
T1 pas au top, mais je prends le temps d'enfiler mon haut manche courte en prévision de la pluie. Il n'a finalement pas fait très froid, je pense que j'aurai pu garder mon singlet. Juste avant de partir, je vois Denis arriver au parc. Ca me rassure et me motive au moment de partir sur le vélo!

Vélo: j'aurai tout connu: des moments d'euphorie où j'avais l'impression de voler, du bonheur à remonter mes concurrents un par un pour rentrer dans le top 15, de la gratitude à entendre les supporters me féliciter et m'encourager au fil des km, des moments plus durs avec un petit segment vent contre, très dur à passer, du plaisir à envoyer et à déposer les concurrents sur la bosse, de la panique en sentant ma roue arrière se dégonfler, encore plus de panique quand je n'arrivais pas à me servir de ma pompe pour réparer. Du désespoir quand je me suis dit que j'allais être obligé d'abandonner à cause de cette pompe, de la peur sur la descente à 70km/h, route mouillée, et voiture devant qui avait tendance à freiner subitement, et enfin du soulagement d'être arrivé dans le parc à vélo.
IMGP7110

 

Dans l'ensemble très satisfait de mon vélo, je fais un 1er tour de folie à 37km/h, je cale un peu dans le 2ème (36), et beaucoup plus dans le 3ème (35).
Enfin ca c'est sans compter les crevaisons. Une première vers la fin du 2ème, que je répare tant bien que mal (sans doute plus mal que bien d'ailleurs) avec une bombe, et une nouvelle (ou la meme?) 10km plus loin sur le 3ème tour. Bilan: 1min de perdu sur le 1er, et 16 (!) sur le deuxième, la faute à une pompe récalcitrante et à mon inexpérience pour changer une chambre. J'étais bien dégouté, car j'effectuais un très bon vélo, j'étais 13ème avant la première crevaison, et me prenais à rever d'un top 10 pour mon premier half.

Au final donc, un temps vélo de 2h39, mais pas vraiment représentatif. Sans les crevaisons, j'aurai roulé en à peu près 2h22, voire moins (j'ai roulé les 20 derniers km avec 2-3 bars de pression sur l'arrière, difficile d'estimer le temps perdu).
A noter, meme si je me défendais pas mal sur le plat, c'est surtout sur la bosse que j'avalais la plupart de mes concurrents (j'ai compris le sens du terme "scotché à la route" quand j'ai doublé certaines roues pleines dans la bosse), et j'attendais cette bosse avec impatience à chaque tour. Sur les 1,6km de cote à 6%, je pense que je prenais facilement 1min sur certains concurrents, en roulant à environ 19-20 km/h de moyenne.

Je rentre au parc en 72ème position, un peu dégouté, mais content d'avoir réussi à le rallier, et surtout près moralement (et j'espère physiquement) pour faire un semi de fou. Tibo (qui a abandonné sur crevaison) me crie à l'entrée que Denis est 4min devant. Je ne l'avais pas vu me passer quand je réparais, mais très bien, ca me fera une cible.

Bonne T2, je pars en CAP hyper motivé. Mon objectif était de tenter de tenir au moins 14km/h, et 15 si possible.

Je pars très vite, et malgré les mauvaises conditions (boue, flaques, etc...), j'avance très bien, aux alentours de 15-16km/h. Je me sens bien, et décide de continuer sur ce rythme, meme s'il est au dessus de mes prévisions et que je risque de le payer. Risque maximum, de toutes facons, je n'ai plus de prétention au général, et je ne me connais pas sur cette distance. Je double Denis beaucoup plus tot que ce à quoi je m'attendais, vers le 5ème. C'est bien sur dû à sa chute et son arrêt, mais au moment de le passer, je ne le sais pas, et suis content d'être remonté aussi vite. Quelques mots d'encouragements échangés, et je repars à l'assaut.
Je sens au bout d'un moment que ca commence à devenir difficile, mais je ne suis pas bien sur de la distance qui reste. Je n'ai pas encore regardé mon Polar une seule fois pour regarder la distance, par peur que ca n'avance pas assez vite. Je me décide enfin, et je vois 10km. Ce fut très dur dans la tête à ce moment là, car je commencais à souffrir, et la foulée se faisait moins fluide. Je les ai quand meme couru en 38min30 environ (15,6km/h)... Ceci explique cela.

J'arrive enfin à la deuxième partie de CAP: les 3 allers-retours d'une ligne droite de 1,5km. Physiquement j'ai du mal à allonger la foulée ou à accélerer la fréquence, et voir tout le monde devant moi, dont les 1ers qui se préparent à franchir la ligne d'arrivée, ca ne m'aide pas. La vitesse descend petit à petit pour se caler entre 13 et 14 km/h. Je n'arriverai pas à ré-accélérer jusqu'à la fin, mais je ne craque pas complètement. Les 3 A/R me semblent interminables, et c'est avec soulagement que je passe la ligne d'arrivée. 1h24 pour 20,5km environ (14,6km/h). Je suis très content, car la barre des 14km/h a été facilement atteinte, et je sens que la barre des 15 est tout à fait faisable (entre le début du parcours boueux, les relances sur les demi-tours, et la "mauvaise" gestion en partant un peu trop vite, ya pas mal à gratter).

Au final, je finis 35ème (dont 37 doublés en CAP), satisfait et déçu en meme temps. Satisfait car je me suis senti fort tout au long de la journée (cela confirme mon impression lors des entrainements), et j'ai relativement bien tenu la distance, meme si j'ai ralenti en vélo comme en CAP sur la fin. Déçu car quand je me suis retrouvé 13ème en vélo, ça a commencé à sérieusement s'emballer dans ma tête, et je sentais le top 10 tout proche. Au final, au vu des temps, le top 10 était injouable, j'aurai plafonné 11ème au 12ème, et la CAP aurait été très dur, car je n'aurai pas eu grand monde à doubler.
IMGP7144
Mais bon, je suis conscient que je me suis retrouvé 13ème "grace" à des crevaisons de nombreux athlètes devant moi, donc c'est un peu trop facile de dire "si je n'avais pas crevé j'aurai fait top 15", car si personne n'avait crevé, je ne serai peut etre meme pas rentré dans les 20.

Tout ca pour dire: ca progresse, je suis content, toujours ambitieux (ca, ca ne changera jamais j'espère), et plein d'envie pour la saison prochaine, où je compte m'attaquer à toutes les distances (le fameux enchainement supersprint-sprint-CD-MD-halfIM-IM...) et continuer à me faire plaisir.

Le mot de la fin pour remercier les filles. Autant moi je n'ai pas senti la pluie, j'étais dans ma course, autant pour les spectateurs ca doit pas être drole. Mais ca faisait beaucoup de bien d'avoir des supporters le long du parcours, ca rebooste! Merci également à Patrice et Nick, qui m'ont bien motivé sur le parcours vélo et me donnait mon classement à chaque fois.
Un merci aussi à tous mes coéquipiers d'avoir partagé cette journée. Décu que Tibo et Julien n'aient pas pu finir. Une bonne partie de la fine équipe va peut etre se retrouver d'ici 1 mois et demi pour le marathon et semi de Vincennes! En espérant que les conditions soient un peu meilleures quand meme...

Partager cet article

Repost 0
Published by benji-triathlon - dans CR complet
commenter cet article

commentaires