Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 15:26

Les résultats sont dispo ici.

Les photos sont consultables également.

Le CR court n'existe pas encore...

Le CR de la course du lendemain, le half est en ligne.

 

Un WE de pur triathlon

 

C'est l'histoire de mon 1er WE triathlon. "Mais non, c'est pas ton 1er, t'en fais plein, nous fais pas rire!". Si, si, je vous entends déjà. Et non, car là, c'est un WE 100% triathlon. En général, quand je m'éloigne pour faire un tri, je m'arrange toujours pour aller dans un coin où l'on connait du monde, ou le faire entre gens du club ou avec des potes, histoire justement de ne pas faire que du triathlon.

donc là, à Carcassonne, je connais personne, j'y vais seul, et je dors à l'hôtel dans la chambre la moins chère que j'ai trouvée.

Au programme: train de nuit de vendredi à samedi. Sprint à 15h le samedi. Une nuit à l'hotel. Dimanche le half IM à 9h15. Retour en train à 18h30. Sur place, tous les déplacements en vélo.

 

Comme pour Gerardmer il y a deux semaines, la prépa est quasi inexistante. 1h de nat, quelques CAP et 2 sorties vélo, plus le vélotaf tous les jours. Ah si, j'ai quand même réussi à caser une séance de piste qui m'a défoncé la tronche le mercredi après Gerardmer: 10*1km départ 4min. Je les ai passé en un peu moins de 3m30 et j'ai fini au mental. Les 34min aux 10km me paraissent bien loin, mais la forme en CAP es quand même pas trop mauvaise.

 

Bref, après 2 courtes nuits, mais un petit somme à l'hotel le samedi matin en arrivant, c'est l'heure du sprint.

Pour une fois, je me dis que je vais arriver en avance. J'ai pris un hotel tout près du site de la course, mais manque de bol, impossible d'y accéder par la route prévue. J'aurai du regarder avant. J'ai donc une petite trotte de 7km avec une petite cote, à me taper en vélo avec mon sac sur le dos.

 

J'arrive quand même en avance et me prépare tranquillement. La tension monte. Je vois qu'on zieute pas mal mon vélo et mon casque... Ya interêt à assurer avec ce matos... J'essaye de jauger mes adversaires potentiels: ceux qui ont un beau vélo et qui sont taillés pour pouvoir s'en servir.

 

Je descends au lac. Je dis descend car il y a à peu près 20m de dénivelé sur 300-400m pour y accéder: on devra faire le chemin inverse pour rentrer au parc. Je mets ma combi au bord de l'eau et j'ai le temps de m'échauffer: incroyable! L'eau est à 19°C: froide au début, mais agréable ensuite. Je nage tranquille et reviens au bord. Là je commence à psychoter: je me fais des films sur la course. On est à peu près 150 au départ. Il faudrait que je sorte dans les 30. Il faut que je fasse au moins un top 10, voire un podium. Je commence doucement à me mettre une grosse pression tout seul.

Heureusement, je me reprends et me dis que je suis là pour m'amuser. Il fait beau, il fait chaud, c'est le plus important. Bon, ya du vent, faudra faire avec. Il s'est calmé depuis le matin quand même, ca soufflait sévère.

Ca marche, j'arrive à me clamer. L'attente commence à être longue. Les courses "avenir" ont du retard. Il faut attendre que leur course prenne fin. On re-nage. On partira finalement avec 30min de retard. Ca fait 40min que je suis en combi.

 

La plage est assez large, on peut quasiment partir de front, à la limite ya 2 rangs par endroits. Je me mets tout à gauche. On doit partir tout droit chercher une bouée en face, la laisser à gauche. Puis aller chercher une bouée à gauche, que l'on contourne en la laissant à gauche également, et retour en longeant la plage. Les "meilleurs" partent à droite apparemment. Il y a un léger courant vers la gauche, dû au vent. A coté de moi, les gens blaguent: "laissons les partir comme des fous furieux, nous on sera tranquille à gauche" et autres réjouissances. Je me dis "chouette, je vais partir un peu vite, je vais vite me retrouver devant, et je pourrai essayer d'accrocher un wagon à droite".

 

Et c'est le départ! Et c'est le bordel! Tu parles, tout le monde part comme des fusées autour de moi! Bon, je suis quand même dans un groupe de tête, mais ca nage plus vite à droite. On est effectivement déporter vers la gauche à cause du vent. On arrive à la 1ère bouée (à 200m). Je risque d'être coincé entre la bouée et le peloton de droite. Mais miracle, ils laissent 1m entre eux et la bouée et je m'y faufile "comme un p'tit oiseau, Rémy". Jamais fait un aussi bon virage.

a peine je me remets à bien nager que je me prends un coup dans la tête. Putain, quel est l'enfoiré qui...? Mais en fait je ne m'arrête même pas et continue à nager car derrière un troupeau peut me passer dessus. Mes lunettes sont pleines d'eau. J'y vois pas grand chose, j'ai les yeux qui piquent. Je m'arrête pour les remettre, ou je m'arrête pas? Je décide de continuer encore un peu pour voir. Et ca marche. Les lunettes se vident d'elles-mêmes, me demandez pas comment! Un peu plus loin, j'ai l'impression qu'on m'attrappe le pied. Bordel, mais ya vraiment des big porcs sur cette course! Heureusement il me relache assez vite. Depuis le début, je suis plutôt en respi 2 temps, car ça bouge de tous les cotés. C'est le moment de me mettre en " temps et poser ma nage, calmer mon coeur. Je prends les pieds quand ils viennent, mais j'en fais pas une obsession. J'ai l'impression de pas mal nager, mais aussi de voir du monde devant.

On arrive au bout. On a pied assez tôt. Je fais quelques mouvements de dauphin avant de courir. Ca c'est la classe!

 

On m'annonce 17ème à la sortie de l'eau! Inespéré. Ya peut être un truc à faire! Sur la montée au parc, les pieds font mal quand on marche sur les petits cailloux (de la moquette sur les gravillons n'auraient pas été de trop), mais je double quand même 3-4 personnes. Je ne fais pas une super transition, et au départ du vélo, on m'annonce de nouveau 17ème! Les salops, ils m'ont doublé dans le parc à vélo!

 

Le vélo consiste en 2 petits tours de 9,5km vallonés (D+ total=300m), avec plein de petites bosses à la con, celles qui font mal aux pattes si on essaye de les passer sur la plaque, et où on a l'impression de se trainer si on tombe les vitesses... Alors je suis plus bien sur, mais je crois que personne ne m'a doublé en vélo. Un mec est parti un peu devant moi, et j'ai jamais pu le reprendre, mais à part ça j'ai pas mal doublé. Plutôt dans les faux plats et les montées. Sur les descentes, qui étaient assez techniques, tape-cul, et sans visibilité, je me suis fait torcher. J'ai eu en point de mire pendant 10km deux loustics qui étaient pas loin du carton à plusieurs reprises. Je n'arrivais pas à revenir sur eux. Après le 1er tour, je dois être à peu près 12ème.

C'est à ce moment que je vois que les chambres à air que j'avais scotché sur mon guidon veulent se faire la malle. Un bout de scotch s'est décollé à cause des vibrations dus au revetement tout pourri de la route. Je le remets, et serai obligé pendant le reste de la course d'y garder un oeil et de le recoller 4 ou 5 fois. A 3km de l'arrivée, il ne veut plus se recoller, et je croise les doigts pour que ca tombe pas. Ya 20 euros quand même la dedans, sans compter que si je suis vraiment malchanceux, ca peut mal tomber et me faire tomber... Finalement, ca tiendra d'un bout de scotch, et je les retrouverai par terre à mon emplacement dans le parc!

 

Vers le début du 2ème tour, un des mecs devant lache l'autre en montée. Et miracle, en quelques minutes, j'arrive à revenir sur l'un, puis sur l'autre. Je me fais un peu peur sur des descentes bien chaudes, et je rentre au parc. Je dois être 7 ou 8ème je pense. J'essaye de demander à l'entrée du parc combien je suis, mais personne ne me réponds (ou je n'entends pas).

 

Je sais qu'il n'y a pas 5km sur la CAP. A peine 4 et quelques, mais un peu valloné avec des mini-montées de 2 ou 3m de D+, qui cassent bien le rythme et qu'il faut monter tout en fréquence (D+ total=35m, mais ca veut pas dire grand chose sur un tel parcours). Sans doute à cause de la longue transition 1. Je fais une nouvelle transition de merde. J'ai oublié de sortir les pieds des chaussures sur le vélo, et voilà la ligne de mise à pied. Du coup, je descends de vélo comme Mamie et me dirige vers mon emplacement. Le placement dans le parc était libre, et moi, bien sur, j'ai pas bien repéré. Et voilà le Benji qui s'arrête, cherche son emplacement et ses chaussures rouges. Demi-tour, nouvel arrêt. Ca y est, je les vois. je les enfile, ne prends pas le temps d'activer mon accéléro pour mesurer ma vitesse à pied. Pas le temps!

 

Un petit filou m'est passé devant à la transition. il a l'air de bien courir le bougre! je reviens quand même sur lui assez vite. Ca me donne confiance, et je le passe direct. Devant, je vois 2 mecs, à 300-400m. Je me dis que ce sera chaud d'aller les chercher, mais en quelques minutes, je suis derrière et je les double. Le 1er s'est même arrêté pour s'étirer. J'ai vraiment de la chance, mes transitions se passent toujours hyper bien, j'imagine pas les crampes et les jambes dures que certains se payent. Un de ceux que j'ai doublé est le cycliste que j'avais pas pu reprendre.

 

J'arrive à un croisement, et un bénévole m'annonce 4ème et le 3ème à 1 minute. Purée, ca fait beaucoup. Il doit rester moins de 2km. J'essaye de pas m'enflammer, et je garde mon rythme. Vite, je l'apercois, et je comprends que je vais le passer. Après une mini boucle, on repasse devant le bénévole, qui cette fois ne me dit rien. Le "ème est à 50m. Et j'entends le bénévole lui crier dessus pour l'encourager de loin. "Non, mec, c'est mort, je vais l'avoir", je me dis. Il doit rester entre 500m et 1km. J'apercois les 2 devant avec le vélo ouvreur. Le vélo ouvreur c'est la classe, un jour je courrai derrière! Ils sont pas si loin il me semble, 300-400m? J'essaye d'accélérer, mais il faut se rendre à l'évidence. C'est dur, et en fait je commence à me dire que j'aurai du me refaire la cerise avant de doubler le 3ème. Mais non, je l'ai passé direct (avec l'espoir de reprendre le 2ème voire le 1er), et maintenant j'ai un coup de moins bien, j'espère que ca va passer. Un coup d'oeil derrière: c'est bon il est loin.

 

Mais je rattraperai pas les 2 premiers. J'arrive donc 3ème, sans faiblir, et sans penser au half du lendemain, avec dans l'espoir de faire le meilleur temps CAP. 3ème, je suis très content, j'essayais de pas me prendre la tête avant la course, mais j'espérais ce podium. Le 1er est en D3 avec la Grande Motte. Ils sont montées en D2 cette année, et lui a fini 12ème de la finale D3. Il m'a mis 50 secondes. Sans les petites mésaventures (problème sur le vélo, transition pourrie, perdu dans le parc), yavait peut être moyen d'aller le chercher. En tout cas ca m'aurait motivé de le voir plus près.

 

Le speaker à l'arrivée dit que je dois être un bon duathlète. J'ai du bien courir pour qu'il dise ça.

 

Le reste de l'après-midi se passe à s'étirer, regarder le Découverte, trottiner, et attendre, attendre encore, la remise des prix. Un grand n'importe quoi. On a du attendre 19h30 pour que l'orga sorte les résultats. Nous, 24h plus tard, on les a toujours pas vu. Du coup, plein de monde était parti, et les podiums étaient à moitié remplies.

J'ai eu droit à 2 bouteilles de vin, 1 débardeur Nike, et 1 belle médaille.

Il a fallu que je ramène tout ça à Paris en sac à dos...

 

update: les classements sont dispos. Ca confirme mes impressions de course. 14ème en natation (temps pris après T1), avec quand même 2m40 laché sur la tête de course. Je ne nagerai jamais comme eux, mais j'aimerais ne pas perdre temps de temps sur cette épreuve! Par contre, j'ai bien géré mon effort, avec des pulses qui ont plafonné à 160bpm, et qui m'ont sans doute aidé à faire un...

Gros vélo, je suis surpris, 2ème temps, j'ai jamais fait aussi bien. Le seul qui m'ait battu (et m'a pris 50 secondes quand même!) est le mec que j'ai vu au départ et que je n'ai pas réussi à suivre. Le temps vélo comporte la T2, donc sans ma transition merdique, ca aurait été encore mieux. Je suis étonné, je n'ai pas eu l'impression d'aller très très vite, mais le parcours était très casse-patte et les descentes techniques. J'étais environ à 32,5km/h! Bizarrement, et pour la 1ère fois sur un triathlon, je fais le 2ème tour aussi vite, voire légèrement plus vite, que le premier. C'est vrai que je n'ai pas eu cette impression de souffrance que je peux avoir sur la fin du vélo.

Je sors de la transition 7ème, et je fais le meilleur temps CAP (pour 6 secondes!), et je finis à 40-50 secondes des 2 premiers.

 

La suite demain!

Partager cet article

Repost 0
Published by benji-triathlon - dans CR complet
commenter cet article

commentaires