Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 12:00

Presque "maitre" sur mes terres !

 

les resultats ici

 

Quelques jours avant le s de mimizan, je me prenais à envisager la victoire. 2 ans avant, j'avais fait 3ème, à 1m30 de la victoire. Avec mes progrès depuis 2 ans, je me disais que c'était possible. Si les "forts" allaient chercher les primes sur le M de l'aprem, ça me laisserait le champ libre. Moi j'aurais bien fait le M mais une semaine avant le 1er objectif de la saison c'était pas top.
L'avant veille, je regarde un peu la start list pour voir si je reconnais pas des noms familiers et patatra, les rêves de victoire s'envolent: 2 gars de l'équipe de D2 de Sud Tri Perf seront la. Je connais leur niveau, aucune chance pour moi. Je vois aussi Enzo, que je connais un peu car coéquipier au sein de l'équipe X-Pier, de coach Nick. La aussi un très gros niveau, top 100 à Hawaii, même s'il est plutôt spécialiste longue distance. Donc je ne m'imagine plus sur le podium et redescend un peu sur terre.
La veille, il y a le triathlon S par équipes. L'occasion pour moi de le faire avec mon père et mon frère, et ainsi de repérer le parcours. On fait une course sympa, on arrive à peu près à se coordonner à vélo Grace aux "ra" et "go", signaux convenues pour ralentir ou accélérer... On termine dans les profondeurs du classement, mais c'était quand même agréable. J'ai l'occasion de bavarder quelques minutes avec Antony de Sud Tri Perf, il va faire la course par équipe, et la gagner facilement, avec ses coéquipiers. Je lui demande, en blaguant, mais quand même! Pourquoi ses 2 coéquipiers font le S et pas le M, mais il n'a pas le temps de répondre, je suis halé par mes coéquipiers.

le lendemain, le vrai jour de course. Ma mère inscrit sur le XS, mon père, mon frère et moi sur le S.
Je m'échauffer un peu et ai le temps d'encourager un peu maman qui sort de l'eau en bonne position. Après direction le départ, je conseille à mon frère et mon père de pas partir devant, ça va bastonner. Dans le parc, on annonce que le récent 7eme cadet des championnats de France est là. Bon, la 4ème place aussi est compromise... Je les connais les cadet, ça nage très bien, et ça peut courir très vite. Il n'y a qu'en vélo ou généralement je peux prendre l'avantage.
J'essaie de rester concentré et je décide de partir à la corde, à la bagarre, derrière les gars de STP, qui seront sans doute premier à sortir de l'eau.
C'est parti! Et c'est pas évident, mais c'est pas non plus la grosse grosse baston. J'arrive à rester dans le rythme, mais je vois que ça essaye de déborder par la droite. J'avais bien repéré une colline juste dans l'axe de la bouée à l'échauffement et la veille j'avais l'impression qu'on déviait tous à gauche. J'essaye donc de bien rester à droite et j'ai l'impression que ça marche. Je suis bien calé dans des jambes et je ne compte pas les lâcher. Je suis assez à l'aise, j'essaye de ne pas trop en faire. Au bout de 500m, j'ai l'impression que le gars devant faiblit, je me décale mais je ne peux pas passer, il ralentit encore et la je passe, je finirai les 200 derniers mètres en tête d'un petit groupe.
À la sortie de l'eau, j'entends Nicky me dire 9ème! Une nouvelle fois j'hallucine d'être aussi bien placé. Je me suis amélioré en nat mais j'ai du mal à m'y faire. En plus, dans l'eau, j'ai du mal à voir les gens devant moi, et au départ, j'ai toujours l'impression d'avoir 20 ou 30 gars devant, mais faut croire que soit ils faiblissent, soit je vois mal...
Je fais une transition pas trop mal, et pour la 1ère fois j'essaie les élastiques aux chaussures. Je n'ai pas été hyper bon, en particulier car j'aide mal à sauter sur le vélo en mouvement... Mais pas catastrophique non plus. En plus, en sortant du parc à vélo, j'aperçois Enzo juste devant moi! Je sais qu'il a fait des progrès en nat, et je suis extrêmement satisfait de sortir avec lui. En plus, il est très fort à vélo, ça me donnera une cible.
Comme prévu les 2 gars de STP sortent devant de l'eau, avec quand même 2 min d'avance. Sur 750m, c'est énorme! Je n'aurai jamais un tel niveau, mais ça montre qu'il y a encore de la marge pour progresser. J'en ai pas fini avec les petits carrés au fond de la piscine...

En vélo, je n'avais pas de consignes précises, mais j'avais en tête d'essayer d'accrocher mon maximum de puissance sur 30 min, qui est sensiblement égal à mon max sur 1h.
Le parcours est tout plat, il y a 5 virages en tout, c'est propice aux chronos. Il y a malheureusement un peu de vent il me semble.
Je double plein de concurrentes, les filles sont parties 10 min avant nous. Je dédouble aussi quelques gars, mais je perds petit à petit Enzo de vue. Je suis une peu en dessous de ma cible de puissance mais je m'en fais pas trop, la vitesse à l'air bonne, personne ne m'a encore repris. Il y a un peu de circulation mais pour l'instant ça va. Je reviens sur 2 filles qui avancent bien, mais l'une d'elles se fait prendre par la patrouille: carton! Moi je suis pas inquiet, je roule seul, et les gars que je doublé ne s'accrochent pas.
Je suis constant dans l'effort mais aux abords de mimizan et de ses communes, il y a un perdre circulation et les voitures sont ralenties par les concurrentes devant moi. Je pers quelques secondes 2 ou 3 fois à rester bloqué derrière, mais surtout un peu de stress, et je manque de tomber en me prenant le terre plein central, heureusement pas abrupt, en doublant une voiture...
Il reste quelques km et je crois apercevoir la tri fonction noire d'ensoleillement devant, je reviens sur lui! Finalement je reperdrai une sur le dernier km suite à un nouveau ralentissement de voitures, mais je pose 20s derrière lui. À ce moment je pense être 4ème. Très présomptueux de ma part, je me disais que si j'avais roulé aussi vite qu'Enzo, que devant il ne pouvait rester que les 2 STP.
Nicky me renvoie à la réalité: 6eme, me dit elle, et me dit qu'Enzo est juste devant.
À la sortie du parc, j'aperçois un coureur bordelais qui part. môme une bombe, et Enzo un peu devant lui. Maman me dit à la sortie du parc: 5eme. Bon, j'étais pas 4ème, mais j'étais pas loin apparemment.
Je m'affole pas dans ce 1er km, si j'essaye de suivre le bordelais, j'explose, et je pars à mon rythme. Je regarde pas ma montre, tout au feeling. J'ai plaisir de constater au bout de 700-800m que je reviens sur le bordelais, qui lui même revient sur Enzo. Je reste derrière et reviens progressivement. Mais alors très progressivement! Je dois mettre 2 km pour boucher 50m. Ils courent ensemble depuis 1 ou 2 km. Je ne reste pas longtemps derrière. Je me porte à leur niveau, et je constate que ça respire fort ! Enzo m'aperçoit et me dit: "tu vois benji, je te l'avais dit", allusion à notre discut d'avant course ou chacun disions que l'autre était plus fort et allait finir devant. Je réponds par un court "c'est pas fini!" Et je passe devant.
Comme porté par mon élan, j'ai l'impression d'accélérer. On arrive au ravito, je prends un gobelet pour m'arroser sans ralentir, car j'avais pris ma petite gourde avec moi pour boire, et derrière ça ne suit pas. Il reste 2 ou 3 km, et je décide de tout donner, sans regarder derrière. Je ne pense pas à devant n'ont plus, car je pense les STP intouchables. Je pense à derrière, les 2 courent bien, si je faiblis ils me reprendront. Le 4ème km passe bien, mais le 5eme est infinissable. Pour cause, il fait 1,5km! Le parcours fait 5,5km, j'avais oublié. Il doit rester 700-800m quand j'aperçois Nicky qui me confirme 3ème. Elle me dit que devant c'est à 2 min, je lui demande "et derrière?", et elle me dit de pas faiblir, que ça peut revenir. Et merde! Il va falloir que je m'arrache. J'ai du mal à accélérer mais j'essaye au moins de pas faiblir. Sur la dernière ligne droite, je regarde derrière, mais les spectateurs me rassurent, me disent que c'est bon. Je finis quand même sans ralentir, 3ème, une place que je n'osais pas imaginer au départ. 40s derrière arrive Enzo qui a pris le meilleur sur le bordelais. Le speaker l'annonce 3ème. Sympa de pas m'avoir vu franchir la ligne mec!

Je suis ravi de cette nouvelle perf, nouveau podium. Je suis content de mes 3 manches, même si à vélo je me dis qu'il me manquait 10 watts pour tenir l'objectif. Ça m'aurait pas fait gagner grand chose, 20s tout au plus. En plus, je ne vais pas plus vite qu'il y a 2 ans. La faute au vent peut être? Car je fais un très bon vélo en comparaison des autres. Seul un gars de STP (le gagnant, Nicolas le Hir), me prend plus d'une minute, et sinon Enzo me prend 20s.Et en cap, malgré la bonne impression que j'avais, j'ai couru moins vite qu'à Evreux, environ 5s par km quand même, c'est beaucoup, surtout sur un parcours à mimizan à priori plus roulant qu'à Evreux. Mais je ne perds "que" 30s sur le 2ème STP, Carl Dupont, qui est un bon coureur en D2 (14eme de la 1ère Manche grace à une bonne cap).
Au final, j'accuse quand même 3 min de retard sur le 1er et 2 min sur le 2ème. Ils étaient effectivement intouchables...
Très content de cette course donc, 3ème podium de l'année. Le WE prochain c'est le 1er gros objectif de l'année, le L de Cublize. Malgré m'as bonnes perfs, je ne suis pas hyper confiant. Toutes mes courses ont été abordés dans un cycle d'entraînement et je dois normalement atteindre mon pic de forme dans les prochains jours. Pas mal de petits aléas extra sportifs vont faire de cette derniere semaine pas une semaine de tout repos, que j'essaierai de gérer au mieux.
J'ai hâte d'être dimanche et de plonger dans le lac pour donner tout ce que j'ai!

Partager cet article

Repost 0
Published by benji-triathlon - dans CR complet
commenter cet article

commentaires