Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 10:00

Encore une victoire en trail !

Première course de ma deuxième partie de saison, le FestiTrail de Nay. C’est une petite course organisé par le club de la ville, les Givrés, à l’occasion des Fêtes de Nay. L’année dernière, c’est Nicky qui avait participé, cette année c’est mon tour. 6,5km annoncé et 165m de D+. Nicky m’avait prévenu que ça grimpait sévère après le 1er km.

Je me doutais que le niveau ne serait pas très élevé et que la victoire était envisageable voire même probable, sans fausse modestie. Malheureusement, il y avait très peu d’inscrit (35) pour une course sympa, bien organisée, bien balisée, avec de nombreux lots et un petit prix d’inscription. Pour ceux qui me lisent qui habitent le coin, je recommande cette course, organisée tous les ans à l’occasion des fêtes de Nay, fin août.

Je m’échauffe très bien, au cas où il faille partir vite, mais sur la ligne de départ, je regarde les adversaires, et je ne reconnais personne que je sais meilleur que moi. Les gars sur la première ligne ont plus l’air de footeux et de rugbeux que de coureurs. Attention, me faites pas dire ce que j’ai pas dit. J’ai moi-même été footeux dans une vie précédente, et footeux et rugbeux sont capables de mettre une fessée à la course à un bon nombre de coureurs. Là, j’aurai bien sur pu me tromper, mais vu leur gabarit, je me disais qu’ils ne devraient pas être capables de m’inquiéter.

Trêves de préliminaires, ça part ! Je trouve le moyen de presque tomber au premier virage quand j’essaye de prendre la corde et que c’est limite niveau place ! Je temporise et passe finalement à l’extérieur. Aux 50m, je vois que ce n’est pas parti très vite et j’attaque dès le début. On verra bien si quelqu’un est capable de suivre. Je fais le trou tout de suite. On fait une petite boucle de 600-800m dans la ville avant de monter dans les hauteurs. En repassant au centre-ville, je vois, en entendant les applaudissements, que j’ai déjà une quinzaine de secondes d’avance. Je me dis que pour la gagne, il y a de grandes chances que ce soit déjà joué. Je décide d’aller le plus vite possible, sans gérer, afin d’essayer de faire le plus gros écart possible, et ainsi faire une bonne séance en conditions de course.

La première grosse montée arrive, et je monte au train. C’est difficile et j’aimerai bien marcher, mais mentalement je tiens le coup et je cours tout du long. J’essaye même de mettre la pression au vélo ouvreur que je rattrape petit à petit en montée. Arrivé tout en haut au bout de 2-3km, un peu de plat typé trail où j’essaye de relancer. Je n’entends rien derrière, et en fait, je n’ai pas trop de doute que je vais gagner. La deuxième partie de course est plus facile, mais il faut faire attention aux chevilles pour ne pas tomber dans le « single track » avec plein de racines, et il y a une grosse descente bien raide qui fait bien mal aux jambes. Encore un petit tour en ville, une mini-bosse que je monte en essayant de garder le rythme, et on arrive. J’essaye de taper dans la main de mon fils à l’arrivée, mais il ne comprend pas et pleure de me voir repartir vers la ligne d’arrivée. Bravo papa !

J’arrive en 24m44. J’avais oublié ma montre donc j’ai pas d’infos sur ma vitesse. D’après l’orga, ils avaient rajoutés 200m (le « single track »), donc il y avait 6,7km. Cela ferait du 16,2km/h, soit 3m42/km. Pour une course avec pas mal de dénivelé et quelques passages techniques, je trouve cela très rapide. Après, il suffit de s’être planté de 300m dans la mesure du parcours et je prends 10s par km.

Bref, j’ai eu l’impression d’être bien, mais difficile de savoir si c’est une course réussie.

Le deuxième arrive loin derrière, à 2m30 environ, je suis content d’avoir autant creusé, plus de 20s par km. Le speaker annonce que mon temps fait partie des meilleurs des dernières années, puis rajoute qu’en plus ils avaient rajoutés les 200m en plus, donc je dois pas être bien loin du record de l’épreuve. C’est cool, mais pas moyen de trouver les résultats sur internet pour vérifier !

Donc voilà, encore une victoire en trail, ça fait 3 sur 3, après St Vincent et Lestelle-Betharam. Comme je disais, de beaux lots à l’arrivée : une bouteille, un bouquet, un pâté, et même un GPS pour voiture que j’ai gagné au tirage au sort. Les 5 euros d’inscriptions ont été bien investis !

Les courses de 10km vont arriver vite. J’espère encore trouver une ou 2 courses, peut-être un peu plus compétitives, pour bien les préparer, et j’espère que les petits gênes au genou et à la cheville ne vont pas s’aggraver !

Partager cet article

Repost 0
Published by benji-triathlon
commenter cet article

commentaires