Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 20:38

Du baume au cœur !

Le lendemain avait lieu un triathlon S par équipe. On a appris la veille que c’était championnat régional, donc il y avait pas mal d’équipes de bon niveau à y participer. L’occasion une nouvelle fois de se mesurer à de bons triathlètes.

Nous faisions équipe avec Benji, Olivier et Bruno. Une équipe assez homogène. Benji étant bien meilleur nageur, il doit nous aider en natation. En vélo Olivier Bruno et moi devions assurer la plus grande partie des relais, et à pied on devait partir à 4 et voir si l’un des 4 était moins fort, finir à 3.

Dans l’eau donc, on décide de mettre Benji et Bruno devant sur les premiers 100m pour que Benji puisse caler son allure sur Bruno, puis se remettre en ligne derrière Benji lorsqu’il aura pris le rythme. C’était à lui de prendre la meilleure trajectoire possible, normalement il a de la marge pour pouvoir regarder souvent les bouées et prendre des belles droites.

Ca s’est passé à peu près comme prévu, mais pour moi ce fut dur. J’étais dans les pieds de Benji et dès 150-200m, j’ai senti que c’était dur. J’ai lutté pour ne pas lâcher, mais de temps en temps j’ai du lâcher quelques dizaines de cm. Benji a été très bon, de belles trajectoires, une vitesse adaptée, il a mis des jambes pour que l’on puisse suivre aisément, et au moment de doubler des équipes, il ne nous a pas perdu, ce qui n’était pas gagné au début.

Derrière, Bruno nous a dit qu’il était plutôt à l’aise, mais Olivier était dans le dur comme moi.

On fait le 9ème temps, et on gagne 3 minutes (T1 comprise) par rapport à la même natation de la veille. Ça parait impossible, j’ai du mal à comprendre d’où viennent les 3 minutes. Peut-être y avait-il du vent et du courant la veille, mais même, ca me parait énorme. Peut-être les bouées ont bougé par rapport à la veille ? Ou peut-être est-ce une erreur de chronométrage ? toutes les équipes font des temps meilleurs que la veille. La Rochelle par exemple gagne 2m30 par rapport à la veille. Donc finalement on n’a peut-être pas nagé tellement mieux que la veille. 30sec de gagné ça me parait plus raisonnable et probable, par rapport à l’effort fourni et à l’aide de Benji sur la natation

On fait une transition pas terrible, et on part sur la partie cycliste. Là, c’était un peu n’importe quoi ! Avec le nombre de rond-points et de relances, et le fait qu’à part Bruno, personne n’était vraiment à l’aise dans les rond-points, on a fait pas mal l’élastique, et on n’arrivait jamais vraiment à instaurer une belle prise de relais. Olivier se sentant moins bien, c’est finalement Bruno et moi qui assurions la majorité des relais, quand des bouts de ligne droite se présentaient.

On ne peut pas vraiment comparer aux temps de la veille, car une petite partie a été coupée, et en plus la route était sèche, donc on allait bien plus vite dans les rond-points. Je gagne néanmoins 3min sur mon temps de la veille, mais Bruno ne gagne qu’une minute, donc à priori on avait pas mal de marge. On fait d’ailleurs le 27ème temps, à plus de 3m30 des meilleurs, et on perd plus d’1m30 sur les équipes de top 10.

La T2 n’est pas terrible non plus, et on part comme prévu à 4. C’est Bruno qui fait le rythme au début, et je trouve qu’il est rapide. Normalement je devrais être plus à l’aise que lui, mais je me sens limite. Benji a beaucoup de mal aussi et Olivier n’est pas à l’aise non plus.

Finalement, Benji nous laisse partir au bout d’un peu moins d’un km. On voyait qu’il avait le souffle trop court et qu’il ne pouvait pas continuer au même rythme.

Petit à petit, je me refais une santé et je me sens de mieux en mieux. Lorsque je me sens vraiment bien et que je sens que je peux accélérer, je commence à pousser Bruno et lui demande si ca ne le gêne pas. Il me dit que ca l’aide, donc je continue à le pousser de temps en temps. 3-4 secondes de poussette, puis 3-4 secondes pour que je puisse récupérer, et ainsi de suite. Olivier suit derrière, il s’accroche et oscille entre 5-10m derrière. Quand on prend trop d’avance avec Bruno, je me laisse décrocher et essaye de le pousser également, mais il me dit que ca le gêne, donc je retrouve Bruno, continue à le pousser quand je peux et encourage Olivier à ne pas craquer derrière. A 1km du but, j’essaye de remotiver les troupes en leur rappelant que 3h auparavant, les filles ont fini au pied du podium Aquitaine après avoir fini à égalité avec les 3èmes (mais avec un temps à pied moins bon, et la réglementation stipule qu’en cas d’égalité, le meilleur classement va à celui qui fait la meilleure CAP), et que chaque seconde peut compter ! Bon, on ne vise pas le podium, mais on vise le mieux possible, donc chaque seconde compte ! Sur la dernière ligne droite, on donne tout ce qu’on a, et on passe la ligne Bruno et moi, Olivier quelques mètres derrière. On retourne chercher Benji qui finit environ 1min derrière, et il n’a pas l’air trop fatigué étant donné la vitesse à laquelle il finit !

On fait le 6ème temps CAP, très loin de La Rochelle, mais à 45s des 2ème, et surtout à 5s des 3ème. On peut dire qu’on a fait jeu égal avec les équipes sur le podium Aquitaine, et ca c’est une belle satisfaction. On ne peut pas comparer avec la veille (dommage !) car le parcours était différent.

On finit finalement 10ème (à égalité !) sur 59 et contents de notre course.

On est 8ème équipe aquitaine, mais très proche des 6ème et 7ème. Les 5ème par contre sont à plus de 2min devant.

D’un point de vue perso, je suis content également. La nata j’ai fait du mieux possible, en vélo, j’ai pris pas mal de gros relais, et surtout en CAP même si le premier km a été difficile, après je me sentais bien et malgré le fait d’avoir poussé Bruno pendant un peu de temps, je cours à peu près à la même vitesse, et comme les meilleurs équipes d’Aquitaine. Difficile de savoir si j’avais été seul combien de temps j’aurai pu reprendre. Je me dis peut être 30 secondes, peut-être plus ? En tout cas, cela me donne du baume au cœur pour les prochains RDV, où j’espère que j’arriverai à sortir des belles CAP.

Voilà, à Mimizan, on va remettre ça par équipe. Benji ne sera pas là pour nous aider en nat, mais le vélo devrait être bien plus roulant, avec très peu de virages et de relances, donc il faudra être bon dans les passages de relais ! Ce sera qualificatif pour la Coupe de France. Il y aura 5 places pour les clubs aquitains. Ca s’annonce très difficile car le niveau est souvent très élevé à Mimizan, avec des primes pour les meilleures équipes !

Partager cet article

Repost 0
Published by benji-triathlon
commenter cet article

commentaires