Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 18:47

oui, c'est assez long. Pour le résumé, venez voir par

 

Nanterre Boys Team!

 

les photos

les résultats

 

Tout d'abord, les choses les plus importantes: Bon rétablissement à Mac Durand qui nous a fait une belle frayeur. Je ne l'ai personnellement pas vu au bord de la route, mais à en croire mes coéquipiers et coéquipières, le Mac n'était pas au mieux juste après sa chute. Moi en tout cas ça m'a calmé, et sur le dernier tour, c'était risque minimum, quitte à perdre quelques secondes.

Également, bravo à notre équipe féminine, qui a tout donné et repart avec une belle deuxième place. Après la 1ère place aux Boucles de Seine l'année dernière, ça fait déjà 2 podiums pour nos équipes féminines.

Enfin, je tiens à dire que cette course me paraissait très dangereuse lors de la reconnaissance, et malheureusement cela s'est confirmé pour de nombreux athlètes. Je n'ai pas le décompte officiel, mais je pense qu'il y a eu au moins une dizaine de triathlètes à terre, sans qu'ils aient pu repartir. Sur 300 athlètes, ça fait lourd. Tout n'est pas la faute du parcours bien sur, mais moi en tout cas je ne retournerai pas sur cette course, si rien n'est changé. C'est vraiment dommage, car le parcours lui-même est vraiment super, avec un peu de tout pour tout le monde: une cote, une belle descente, des faux plats montants et descendants, du vent, et un revêtement nickel sur la plupart du parcours.


Venons-en à vos humbles serviteurs, à savoir les ES Nanterre Boys (merci Tibo...): Tibo, Fred, Florian et Ben. Fred nous ayant rejoint il y a 2 semaines, nous n'avons pu faire qu'une sortie de reconnaissance la veille à 4. Sinon, on a quand même réussi à placer 2 entrainements à Nanterre avec les 3 parisiens, entrainements qui nous ont bien aidé je pense.

Nous partons donc avec la tactique suivante: partir cool en natation, gérer le 1er tour vélo, puis accélérer et bien envoyer en vélo, en prenant des relais tous les 4 d'environ 1m-1m15, et partir aux alentours de 12 en CAP, et de voir si on pouvait accélérer après quelques km, suivant les forces en présence.

Les objectifs, on n'a aucune prétention au général (du moins on n'en a pas parlé avant), mais Tibo aimerait améliorer son temps vélo de l'année dernière et passer sous les 2h15. Un autre objectif est de ne pas se faire doubler par Antibes Triathlon (avec Gwen et Nick), qui ont l'air d'avoir une très grosse équipe en nat et vélo, mais Gwen m'informe qu'en CAP ils ne devraient pas casser la baraque. Enfin, on a dans l'idée de rattraper les Vétérans du Mac et de Jiri, parti 25min avant, voire les filles, parti 1h30 avant (là on a visé bien trop haut!)

Natation:

Fred est à priori le plus faible dans cette discipline, et moi j'ai du mal à gérer une bonne vitesse. On place donc Tibo devant, avec une vitesse tranquille, histoire de perdre quelques minutes en natation, mais de sortir frais pour pouvoir envoyer en vélo. Florian nage un peu à gauche en retrait, moi pareil à droite, Fred derrière, et j'ai la charge de prévenir Tibo si le rythme est trop rapide, ou de tout autre incident de course. 30min avant notre départ prévu, on se met à l'eau pour tester la config, et malgré quelques soucis de trajectoires, on valide la stratégie.

On part donc tranquille, ca se passe pas mal jusqu'à la première bouée à 250m. Je fais une frayeur aux coéquipiers en accélérant une vingtaine de mètres avant la bouée, mais c'est juste histoire de pouvoir passer à la corde avant, sans gêner le passage de Tibo et Fred. On se lance dans la longue ligne droite parallèle à la plage, toujours à la même allure. J'essaye de rester à coté de Tibo, environ 1m derrière, et Fred se met de temps en temps dans mes pieds, de temps en temps dans ceux de Tibo. On avance comme ca jusqu'à la moitié lorsque Tibo, en regardant derrière, n’aperçoit plus Fred. A ce moment là, il était un peu déporté derrière moi. Tibo s’arrête de nager, et je lui dis que Fred est derrière moi et qu'on peut continuer. Dans l'affaire, j'ai pris quelques mètres d'avance et je continue sur ma lancée jusqu'à la 2ème bouée, puis le retour vers la plage pour l'australienne. Comme "prévu", je nage trop vite, et mes
coéquipiers restent une dizaine de mètres derrière. J'essaye d'adapter ma vitesse mais surtout j'essaye de nager droit pour donner un bon point de mire. A la sortie à l'australienne, on échange brièvement sur le 1er tour: c'était bien jusqu'à la mi-parcours: on repart avec Tibo devant et moi sur le coté. Dès le début, je vois Tibo lutter avec son bonnet, qui a l'air de vouloir se faire la malle. Vers la mi-parcours, Fred sent qu'il peut accélérer, et à peu près au même moment, Tibo s’arrête pour enlever définitivement son bonnet. Je prends donc le lead en essayant de garder la même allure. A la dernière bouée, Tibo me dit de continuer jusqu'au bout, sans accélérer. C'est ce que je fais, un peu mieux qu'au premier tour. Sauf qu'on se fait doubler par 2 équipes à 150m de la plage. Ça devient difficile de repérer les triathlètes, et je décide de continuer jusqu'au bout sans me soucier de mes coéquipiers: il reste 100m. J'arrive sur
la plage avec une dizaine de secondes d'avance, et prend le temps d'enlever ma combi. Mes coéquipiers ont tous l'air assez frais, et bien que notre chrono soit quand même lent (39min, 41ème temps), je suis confiant pour le reste de la course: on a fait ce qu'on avait dit: pas se cramer.


T1: Faire la transition à 4 dans un petit espace, ça a été assez catastrophique, on n'est pas allé très rapidement, mais au final nous voilà sur le vélo prêt à en découdre avec ce parcours qui nous avait paru casse-pate la veille, mais aussi très roulant (contradictoire?), avec le vent qui commence à se lever. 3m30 sur T1, plus de 1m30 de perdu sur les meilleurs!

Pour le vélo, on avait une stratégie assez simple: Chacun prend son relais, plus ou moins long en fonction de son état de forme, de l'ordre de 1min, 1min15. On ne devait pas partir trop fort dans le 1er tour, quitte à accélérer ensuite. Sur la montée de 3-4km, c'est à priori Florian qui sera le plus en difficulté, et on devait s'adapter à son rythme, pour ne pas le mettre dans le rouge. On tient ce plan parfaitement. Les premiers km jusqu'à la première bosse se font pas trop rapidement, avec des relais qui commencent à se mettre en place, difficilement au début. Arrive la bosse, et Fred, avec ses qualités de grimpeur, se met devant, et fait le rythme, avec Florian derrière, et Tibo et moi derrière pour prévenir Fred quand Flo nous fait signe. On arrive au bout de la 1ère bosse, et j'ai l'impression qu'on double plus d'équipe que l'inverse. La première descente est frustrante, avec beaucoup de voitures, et un danger omniprésent.
Puis c'est la deuxième partie, avec un enchainement de faux plats montants et descendants, et un vent quelquefois pour, quelquefois contre. Sur cette partie, on peut bien mettre en place nos relais, que l'on prend chacun pour la même durée. Quand le vent est contre, on est très bien dans les roues, mais dès que vient notre tour, on comprend pourquoi le copain avant nous n'allait pas plus vite...

Le deuxième tour arrive, et on a déjà vu quelques ambulances, on s'est fait doubler par l'équipe de Croco (certains diraient enrhumer), mais dans l'ensemble, on se sent pas trop mal. Avant la cote, le vent souffle dur. Fred se met une nouvelle fois devant pour la cote, avec l'aide de Tibo, et elle passe une nouvelle fois très bien, avec Flo qui donne le tempo, et moi derrière en cas de coup dur. On aperçoit avec surprise, à une centaine de mètres, l'équipe de Croco, et on se dit qu'on va peut être les repasser, mais ils ont du mettre un coup d'accelero, et ils resteront devant encore quelques km, puis on les perdra définitivement. Une nouvelle fois, on est bloqué dans la descente, et on voit des triathlètes à terre. Sur la deuxième partie, je me sens fort et allonge et appuie un peu plus mes relais. C'est vraiment grisant, quand on est bien en ligne, et qu'on commence à passer des équipes qui tournent la tête pour nous voir passer dans les faux plats montants.

Au dernier rond-point avant le 3ème tour, on voit une ambulance, et mes coéquipiers aperçoivent un maillot de Nanterre à terre, on pense que c'est Jiri. On se désorganise et discute une dizaine de secondes, puis on se remet dans notre course: les secours sont là, ses coéquipiers aussi, ça ne servirait à rien de s’arrêter aussi. Le reste du vélo se fera pour ma part avec beaucoup d'appréhension dès que les voitures sont trop nombreuses, en me disant que l'on tient à pas grand chose. On croise également les filles, qui viennent de partir à pied. En partant 1h20 avant nous, elles n'ont pas beaucoup perdu, on se dit qu'elles font une belle course et on s'encourage mutuellement.

Le troisième tour arrive, j'ai bien mangé, bien bu, les jambes ne sont toujours pas dures, et étant donné que j'ai à priori de la marge en CAP, je décide de me donner plus sur le troisième tour pour préserver mes coéquipiers pour la CAP. Cela a peut être eu un peu d'effet inverse, car sur les faux plats montants, même dans la roue, cela peut être difficile. Il y a beaucoup de vent de face sur la cote, et je me mets en tête, en essayant d'imposer un bon rythme, tout en gardant les oreilles ouvertes pour le signe de ralentissement. Après quelques ratés, j'arrive à trouver un bon rythme, et on continue comme ça jusqu'en haut. Cette fois-ci on a un peu plus de place dans la descente, mais c'est pas encore le top. Sur la fin de parcours, on prend beaucoup de gros relais avec Tibo, Fred et Flo ont l'air un peu moins bien, même s'ils continuent à contribuer. Lors d'un faux plat descendant vent de dos, on monte à 60km/h. Vraiment grisant. On
finit très fort avec le vent de face, et on reprend quelques équipes sur la dernière ligne droite. On arrive au parc à vélo, content de pas avoir été repris par l'équipe d'Antibes+guest star, parti 25 min derrière nous.

Au final, on fait 3 tours à peu près homogènes, on a en fait été un poil moins rapide sur le dernier tour. Cela me surprend car je pensais que l'on avait accéléré, mais la désorganisation du fait des relais plus long et la fatigue, voire le vent qui s'est levé, ont du faire que l'on a perdu une petite minute. On arrive en 2:17 environ (2:19:43 T2 comprise), et je suis déçu de pas avoir tenu l'objectif des 2:15, d'autant plus que j'ai eu l'impression de faire un très bon vélo. Finalement le 2:15 était peut être un peu ambitieux, car nous faisons le 11ème temps et perdons à peine 8min sur les meilleurs, avec une transition très moyenne.

100B9101

T2: pas grand chose à dire, ça se passe comme ça se passe, c'est à dire pas très rapidement, mais sans s'affoler.

 


CAP:
On est parti à 12, comme prévu, on a continué à 12, et on a fini à 12. Malheureusement, Fred a du lâcher après 13-14km. Il nous informera plus tard que ce fut la faute à une défaillance énergétique (il a récupéré après quelques ravitos). Tibo étant en forme, il a pu tenir une bonne allure tout du long. Quant à moi, malgré une douleur récurrente au quadri gauche, je n'ai pas eu trop de mal à tenir le rythme, et les 21km se sont relativement bien passé. C'était la première fois pour moi que je courrai si longtemps, donc je suis content d'avoir pu tenir la distance sans recevoir un coup de bambou. Je commence à comprendre néanmoins à quoi peut ressembler un marathon...
100B9110
Sur les 6-7 derniers km, on a donc essayé d'accélérer, j'ai essayé de pousser un peu Tibo, mais on était à notre limite, et au final on n'a pas gagné grand chose par rapport à notre allure du début je pense. On a croisé Fred, qui a préféré finir la course plutôt que faire demi-tour avec nous pour faire l'arrivée à 4. Beau geste de sportivité je trouve, mais du coup il n'apparait pas sur la photo souvenir. Dommage. Grâce à cette homogénéité, on réussit une CAP satisfaisante, à presque 12km/h, 16ème temps à la clé. L'équipe d'Antibes ne nous aura finalement pas rattrapé. Il est vrai qu'ils ont eu du mal sur la fin de la CAP, Nick s'étant amusé à les faire exploser les uns après les autres...
100B9120

Au final 11ème temps, bien mieux que ce que j'espérais (et je pense que nous espérions), dont 11ème temps à vélo, et 16ème temps à pied. Je pense que beaucoup d'équipes ont trop donné en vélo, et ont craqué à pied, car j'ai été très surpris de constater que nous étions 16ème à pied avec une moyenne inférieure à 12km/h.

Partager cet article

Repost 0
Published by benji-triathlon - dans CR complet
commenter cet article

commentaires