Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 16:12

Pour les néophytes, une petite explication s'impose.

 

Ironman est en fait une marque (très lucrative...).

 

Une course n'a le droit de s'appeler "Ironman" uniquement si elle a la bénédiction de la marque Ironman. La bénédiction est souvent lié à une somme d'argent que l'orga paye au label Ironman...

 

Néanmoins, de nombreuses courses à distance Ironman (que l'on peut appeler iron-distance pour éviter les procès) voient le jour, et rivalisent d'ingéniosité pour trouver un nom d'épreuve qui donne envie!

Ainsi on a Embrunman, Altriman, Chtriman, Ironbask, Breizhman, et j'en passe et des meilleures.

 

Mais le gros avantage qu'ont les compétitions Ironman sur toutes les autres, c'est qu'elles sont qualificatives pour les championnats du monde Ironman qui se fait tous les ans, à Kona, Hawaii.

Si vous entendez parler un triathlète de Kona ou d'Hawaii, 99% du temps, il parle de ces championnats du monde.

 

Ces championnats du monde sont la "propriété" du label Ironman, et la course est tellement légendaire, que la plupart des triathlètes longue distance rêvent de participer à cette épreuve.

 

Et pour y aller, il faut soit avoir de la chance et être tiré au sort dans une loterie mondiale, soit participer à une épreuve labellisé Ironman et se qualifier grace à une bonne performance.

 

Le processus de qualification lui-même est un peu complexe.

Les athlètes sont divisés en catégorie en fonction de leur sexe et de leur age. Ainsi, tous les hommes entre 30 et 34 ans sont dans la même catégorie. La division par age se fait par 5 ans. Ainsi les catégories sont:

18-24

25-29

30-34

35-39

etc... jusqu'à ce qu'il y ait au moins un concurrent dans une catégorie.

 

Ensuite, chaque Ironman a un nombre de place qualificative pour Hawaii ("slot" dans le jargon).

Pour l'Afrique du Sud, par exemple, 50 places, mais certaines courses ont 100 slots, d'autres seulement 30.

 

Ces slots sont distribuées aux premiers de chaque catégorie selon une règle pas toujours très transparente, mais qui suit à peu près le processus suivant:

- au moins un slot pour chaque catégorie. Donc s'il n'y a qu'un seul concurrent dans une catégorie (assez fréquent dans les catégories d'age élevées), s'il finit, il a sa qualification à Hawaii, quel que soit son temps.

- les slots restants sont distribués aux catégories ayant le plus de partant, afin que le ratio slot par nombre de partant soit à peu près équivalent dans chaque catégorie. Donc souvent, il y a beaucoup de partants dans les catégories 30-34, 35-39, et 40-44, chez les hommes, ce sont ces catégories qui ont le plus de slots.

- Le lendemain de la course, la distribution des slots est organisé. La personne qui a gagné son slot doit être présent, (avec son cash pour l'inscription à Hawaii...) et accepter son slot et payer directement. Si la personne refuse son slot, ou qu'il est deja qualifié (en ayant fait une course plus tot dans la saison par exemple), on donne le slot à la prochaine personne dans le classement de la catégorie ("roll-down" dans le jargon), et ainsi de suite, jusqu'à ce que le slot trouve acquéreur dans la catégorie.

- si personne dans la catégorie ne veut le slot (dans les catégories agées par exemple, si un seul est arrivé et qu'il ne veut pas le slot), ce slot est reversé dans une autre catégorie, du même sexe, pour essayer d'égaliser les ratios slot par partants.

 

Mais pourquoi les gens refusent leur slot me direz vous?

Plusieurs raisons, mais surtout un voyage à Hawaii et l'inscription à la course coutent cher... Ou si la personne y est deja allé plusieurs fois, il n'a pas envie d'y retourner.

 

Voilà, j'espère que c'est plus clair !

Partager cet article

Repost 0
Published by benji-triathlon - dans général
commenter cet article

commentaires