CR du trail Pyrénées Vallées des Gaves

Publié le par benji-triathlon

Pendant l'été, à fond sur la prépa de mes orgas VautourMan, stressomètre au top, j'ai complètement laché l'entrainement. Comme l'année dernière... J'espère que l'année prochaine j'arriverai à continuer à m'entrainer l'été ! Septembre avec le VautourMan triathlon puis le duathlon, à fond encore, mais j'avais en tête de reprendre en octobre, et j'avais vu le trail Pyrénées Vallées des Gaves une semaine après le VautourMan, dans le Val d'Azun, je me disais que ça pourrait être bien. Mais bon, sans entrainement, je me résouds à m'inscrire juste sur la petite d'une dizaine de km, je me dis que plus ce serait du grand n'importe quoi.

J'y vais sans savoir du tout où j'en suis. L'année dernière je m'étais surpris en octobre avec un bon niveau, donc je me dis que ce sera pas la cata.

Sur la ligne de départ, je ne reconnais aucun visage, et aucun coureur ne me fait l'impression d'être "élite". Ça peut être trompeur bien sûr, mais ça me donne confiance.

Mon plan de course des dernières épreuves était plutôt : "je pars à fond sur 2km puis je serre les dents sur les 8 km restants". Là, je me dis que je vais rester sage et voir venir.

Baptiste qui organise nous annonce un départ plat, puis 2 belles bosses. Sur le départ, je me retrouve devant dès le début, sans trop forcer. Au bout de quelques minutes, j'entends que derrière il ne reste plus grand monde, peut être 2 ou 3. Je regarde mon allure, qui n'est pas très rapide, en 3'45 ou 3'50, et je mets une petite accélération assez franche pour voir si ça suit derrière. Le plan de départ est vite tombé à l'eau !

Mais ça répond derrière, et finalement on entame la première montée assez vite, avant que j'ai récupéré de cette petite accélération. Finalement ce premier km est passé en 3'25 ! Bon, sur un faux plat descendant quand même de 1%, mais sur du sentier gravilloneux pas forcément très rapide.

Sur cette première montée dans les bois, je me souviens l'avoir fait une fois, et qu'il est assez long, pas trop pentu, et je me dis qu'il faut pas que je marche. Derrière il ne reste qu'un gars qui s'approche. Toute la montée il reste derrière moi. Puis, alors qu'on arrive vers la fin, je sens qu'il perd quelques mètres. Et là le reflexe du tueur : c'était pas le plan, mais j'accélère pour essayer de le dégouter et de lui faire viser la 2ème place... Je suis à fond sur la fin, mais je réussis à faire un petit creux d'une quinzaine/vingtaine de secondes. La descente se passe pas mal, je vois personne derrière.

En bas, Baptiste m'attend sur le vélo ouvreur, et me dit que derrière il est déjà bien loin. 

On a environ 1km de plat où je peux constater que le 2ème est à 30-40" derrière, donc pas si loin.

Puis la 2ème montée, et là c'est plus compliqué, j'alterne marche dans quand c'est très pentu, et course quand je peux. Je ne vois plus personne derrière et j'arrive en haut avant de basculer. Je passe dans la ferme de Baptiste pour le ravito, c'est bien sympa, je suis bien encouragé, et reconnu par quelques supporters, c'est sympa !

Je me dis que c'est gagné, mais surprise, il y a une 3ème montée ! Ce coquin de Baptiste nous l'avait caché ! Alors là je marche quasi tout du long tellement c'est pentu, mais derrière ya personne. La dernière descente est bien pentue, j'essaye de me faire plaisir et je finis fort, content d'avoir gagné dans le Val d'Azun, pour la reprise.

Derrière, ça finit 2 minutes derrière moi, mais je connaissais pas les gars, un jeune de 17 ans, et un autre pas beaucoup plus vieux !

Difficile de jauger ma prestation, sur trail, difficile de se juger au chrono, mais d'après Strava un peu plus de 10km en 48', donc 4'40/km environ, pas très rapide quand même, même pour une course avec pas mal de D+ (450m). Pour comparaison, sur la ronde du Sargailhousse, je faisais 12km en 4'16/km (avec moins de D+ quand même, 375m), donc bien plus rapide quand même.

Depuis, on a organisé le duathlon Bearn Bigorre à St Vincent, encore une belle réussite, et j'ai essayé de m'y remettre, mais stoppé dans mon élan par une belle crève dont je me remets maintenant.

C'est prévu de reprendre avec comme objectifs début 2022 duathlons et trails. Je sens que la natation je vais pas réussir à me motiver ;-)

 

résultats ici

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article