CR du trail 10km des Marquisats

Publié le par benji-triathlon

Je n'ai pas fait autant de courses que je voulais en ce début de saison. A chaque fois cela tombait mal, et du coup, à part mes 2 duathlons au Pays-Basque espagnol, qui se sont plutôt bien passés, et quelques entrainements qui sont bien passés, je n'ai pas trop de repère.

Je me suis inscrit sur le trail des Marquisats, à 30' de chez moi, un peu au dernier moment. Il y avait un 10km et un 25km. Le 25km m'attirait plus, car je pensais que le niveau serait un peu plus élevé, et j'aimerais faire des trails plus longs dans le futur proche. Mais je me souviens il y a quelques années, j'avais fait un trail d'une vingtaine de km à Lestelle, une semaine avant un 10km objectif où je voulais passer sous les 34', et j'avais coincé sur le 10km. 2 semaines plus tard, avec du repos, j'explosais mon record sur 10km sur un parcours pourtant moins roulant. Mon coach à l'époque m'avait dit que le 20km trail une semaine avant, c'était sans doute pas le mieux pour perfer sur 10km ! Donc là, j'ai une compet' importante dans une semaine, les demi-finales D3 de duathlon, où ça va courir très vite, et je me dis que le 25km me restera peut être dans les pattes, et j'opte pour le 10km.

J'ai regardé la start-list la veille, et je ne reconnais aucun bon coureur que je connais. Je me dis, sans fausse modestie, que la victoire est probable. Sur la ligne de départ, pareil, je ne reconnais personne que je pense rapide, mais ne pensez pas que j'ai déjà course gagnée dans ma tête. En fait, j'aimerais bien avoir un gars fort pour me jauger et me pousser, mais en même temps, une petite victoire je dis pas non... Au briefing sur la ligne de départ, ils annoncent un challenge "starter" et "grimpeur" : celui qui passe premier au 1er km et au point culminant du parcours gagne les challenges. Je sais pas où se trouve le point culminant, et j'ai pas trop envie de jouer sur le premier km. J'ai reconnu les 2 premiers km, et il y a une petite montée à partir de 850m environ, puis petite descente et plat, avant d'entamer une belle montée, où il faudra avoir un peu de réserve. En plus ça part toujours trop vite, alors là, avec le challenge, ça va partir à plus de 20km/h !

Le départ est assez étroit avec un virage à 90° au bout de 30m, mais ça bataille pas pour partir première ligne, donc je prends un bon départ et me retrouve 4-5ème après le virage. Devant, ya un gars que j'avais repéré sur la ligne de départ qui part fort, et je fais tout de suite l'effort pour recoller à ses basques pour ne pas le laisser prendre de champs. Finalement je me sens bien, et je passe devant, me voilà premier au bout de 200-250m, et du coup, je pense au challenge. Maintenant que je suis là, je vais serrer la vis et voir qui suit. Personne ! Je me retrouve seul et j'entame la première petite montée, que je monte assez vite, en emportant le challenge "starter" par la même occasion. Mais je suis déjà un peu cramé, et j'essaye de temporiser dans la petite descente et le plat qui suit. Derrière ça ne revient pas, mais je ne me retourne pas. On entame la belle montée, c'est très pentu, pas mal de cailloux, quelques troncs en travers, mais j'arrive à courir quasi partout. Sur la fin, je glisse dans la pente, et je marche pendant une dizaine de secondes, mais je peux relancer derrière. Je n'entends toujours personne derrière. Je me dis que ça sent bon pour la victoire, mais j'essaye de prendre de l'avance, il reste encore 8km ! 

Au tout début, un peu avant le passage du premier km

Le parcours est sympa, des petits single tracks en descente, des montées casse-pattes, un tout petit peu de route. Les prochains km, je suis pas mal, et je n'entends toujours personne derrière. On arrive sur la partie la plus difficile, une longue montée à travers champs, bien boueuse, bien casse patte, et je n'avance pas. Un peu plus loin, un virage en épingle me permet de jeter un petit coup d'oeil pour voir si ça se rapproche mais je ne vois rien. J'hésite à lever le pied et finir tranquille, mais j'essaye de rester concentré pour gagner avec le plus d'avance possible. Je regarde aussi mon allure, car j'espérais courir à 15km/h. Je vois que j'ai environ 2' de retard sur mon tableau de marche, ça va être chaud, mais je me dis que je suis tout en haut, donc sur la descente, je devrais gagner du temps !

Sur le dernier ravito, il y a pas mal de marcheur de la randonnée pédestre, et je demande "pardon !" en arrivant pour qu'on me fasse un peu de place, et ils sont tous surpris de voir quelqu'un qui attrape un verre et se le lance dans le goser en 1,5 secondes ! Ben oui, c'est la course pour nous :-) ! Avec tout ça, je vais tout droit, mais heureusement un bénévole m'appelle pour me dire qu'il fallait tourner à droite. Ouf, ça aurait été ballot ! Pas trop de temps perdu dans l'affaire, 8-10s tout au plus.

La fin est en descente, encore en single track, j'ai les chaussures boueuses, et je suis pas hyper à l'aise, et j'ai pas envie de me faire une cheville au dernier moment, donc j'essaye de pas faire n'importe quoi.

Je continue à pousser jusqu'à la fin, et la victoire :-)

aucune remarque sur le style svp

Finalement, je n'aurai jamais vu les gars derrière mais ils ne sont pas si loin, juste 1' derrière pour les 2/3/4ème qui arrivent groupés.

Je finis en 42'42 pour 9,98km GPS et 300m D+, soit à peine plus de 14km/h. Je n'ai gagné de temps sur la descente, avec les single tracks avec plein de virage et les descentes un peu glissantes, je n'ai pas réussi à aller à plus de 15km/h, même en descente.

Passé la satisfaction de la victoire, je suis un peu déçu, car je pensais avoir réussi à gagner avec plus de marge. Apparemment, je fais quand même un meilleur temps que la dernière édition sur le même parcours. Mais bon, vu le parcours, les conditions de boue peuvent faire perdre pas mal de temps, difficile de comparer les chronos comme cela.

J'ai pu regarder un peu sur Strava et comparer par rapport à mes poursuivants. Comme prévu, je perds du temps dans les descentes et j'en gagne dans les montées et le plat. Pourtant j'avais pas l'impression d'être trop mauvais en descente... Je prends environ 30s au bout de la grosse première bosse, à 2,5km, puis ça reste stable dans les montées/descentes qui suivent. Finalement c'est sur la longue montée dans la bout où je me sentais scotché que je creuse le trou, en rajoutant 30s à mon avantage sur la montée de 5'. J'ai 1'10 d'avance là-haut, au 6,5km. Je perds peu dans la descente qui suit et recreuse de nouveau sur la montée pour arriver au 8ème km avec 1'30 d'avance environ. C'est sur la dernière descente que je perds beaucoup de temps, et sur les derniers 400m, quand ils se sont tirés la bourre pour finir. Finalement je garde 53s à l'arrivée sur le 2ème.

extrait Strava, retard des concurrents au fur et à mesure de la course

En plus, sur le 25km, les premiers vont aussi vite que moi ! Je ne connais pas les 2/3/4ème, qui n'étaient pas très loin, ce qui contribue aussi à ma déception.

Après la course, je parle un peu avec les autres concurrents, qui me disent que je suis parti super vite sur le premier km. Ils me demandent en combien, car eux sont passés en 3'20. Ils pensent que je suis passé en 3'05 ! Je leur réponds que je leur ai pas pris 15s en 1km, mais ils me disent que si ! Je vérifie et effectivement, 3'06 le 1er km. Bien débile, surtout avec la petite bosse à la fin, et la traversée d'un petit pont glissant où j'ai du ralentir... Ceci explique peut être mes difficultés sur la suite du parcours !

Bon, on va pas en faire un plat, on profite de la victoire, et on se projette sur les 2 prochaines semaines, avec la demi-finale de duathlon, puis le duathlon L de Zuia qui a été annulé il y a quelques semaines, et reprogrammé le 24 avril. Sur la demi-finale, j'espère réussir à courir sur le premier 5km aussi bien que sur mes 2 duathlon en Espagne, en dessous de 3'20/km. Je pense que le niveau sera haut, mais si j'arrive à courir à cette allure, je ne serai pas à la rue, et j'aurai un pack avec lequel rouler !

Ci-dessous un lien vers un petit résumé de la course, les résultats, et quelques photos : Trail du Marquisat 2022 : plus de 300 participants sous le soleil ! – RUN in PYRÉNÉES (runinpyrenees.com)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article