2019 année intense, 2020 année VautourMan !

Publié le par benji-triathlon

Je reprends un peu de service en ce début d’année, pour le traditionnel retour sur l’année qui vient de s’écouler, et pour se projeter sur 2020.

En 2019, je m’étais donné comme objectif de « confirmer » ma non-usurpation du statut « élite » qui m’a été accordé, sur les courses internationales. Je souhaitais m’aligner une nouvelle fois sur des courses Challenge, et essayer d’accéder au top 10, et dans mes rêves aller tâter un peu de prize money.

Malgré encore des progrès dans les 3 disciplines, et donc mon meilleur niveau, cet objectif n’a pas été atteint, loin de là. Mes 2 incursions sur le circuit Challenge se sont soldées par une 30ème place (sur 49 pro) à Salou et 22ème (sur 30) à Geraardsbergen, où 3 ou 4 GA ont même terminé devant moi.

Je fais néanmoins, en essayant de garder un regard objectif sur mes résultats, ma meilleure année. Je gagne (enfin !) une course longue distance, l’IslandMan de La Ciotat. C’était pas ma meilleure course, et j’ai pu profiter d’une défaillance du leader à pied, mais ça restera ma première victoire sur L.

Je gagne également le « short » de Deltebre en Espagne, une semaine après ma relative déception à Salou. Sans doute ma meilleure course de la saison. Une course maitrisée tactiquement quasi parfaitement, où je bourrine à vélo sur un parcours plat comme la main, pour ensuite résister à pied aux meilleurs coureurs (qui roulaient en pack derrière…).

Et bien sur, la fin de saison avec une 8ème place aux championnats LD de France, et un titre de champion en catégorie d’age 35-39. Cela restera sans doute un des moments forts de ma carrière.

Je conclus par ma première victoire en format IM sur l’Occitaman. Je me sentais favori, j’ai néanmoins douté sur la fin du vélo, mais j’ai pu m’appuyer sur une très grosse course à pied pour remonter. Une victoire partagée avec mes amis, ce qui m’a beaucoup manqué sur mes autres courses cette année, où je me déplaçais souvent seul.

 

Au final, une année bien dense donc (tous mes résultats ici). Pas moins de 7 half ou L dans l'escarcelle (1 victoire, 3 podiums) et un IM ! Forcément yavait pas la place pour grand chose d'autre !

Sur toutes mes courses, j’ai toujours été très régulier. Jamais de grosse défaillance, de très rares contre-performance (je pourrai citer la Montagne Noire comme ma course la moins aboutie je pense). Et malgré mes contre-performances au classement sur les Challenge, la performance « en absolu », sur ces 2 courses, sont sans doute supérieures à toutes mes courses jusque là. Mais je n’ai pas réussi, selon moi, à faire une course forte, complète dans les 3 disciplines, et passer la ligne d’arrivée en me disant « put… c’était dur mais t’as été bon J ! ». Il m’a manqué toujours un petit quelque chose : un peu de vitesse et de niaque en CAP à Salou et Levezou, vélo difficile à Geraardsbergen et Occitaman, natation à IslandMan. Et toujours ce mental qui me bloque et ne me permet pas d’aller au-delà de ce que je (ou mon corps) perçois comme mes limites. Ça a du bon : je n’explose jamais… Mais je n’arrive pas à me forcer à tenter d’aller au-delà, advienne que pourra !

Une certaine lassitude et difficulté s’est installée en 2019. Dans la peau d’un « pro », j’ai commencé à ressentir plus « d’obligation » à entrainement et moins de plaisir. Le plaisir, comme depuis que je suis tout petit, vient avec le résultat, et la satisfaction de s’être amélioré pour atteindre un but, ou au moins une augmentation de la performance. Mais depuis 2 ans, j’enchaîne les entraînements solitaires, et j’ai de plus en plus de mal.

Une autre raison de cette lassitude est que le triathlon occupait une large partie de mon esprit : comment m’améliorer, étudier les courses, les résultats, les entraînements, etc… Et en 2019, j’ai commencé à travailler à l’organisation de courses, et j’y ai pris gout. Et cela demande un investissement mental très important. Toute la 2ème partie de 2019 a donc été occupée à jongler entre mes entraînements, ma recherche de la performance, et l’organisation des courses que l’on a organisé en octobre 2019 et prévues en 2020.

Comme certains de vous ont pu le constater, avec notre association TOPP, nous allons donc organiser 2 courses en 2020, les VautourMan triathlon des neiges le 8 mars 2020, et le VautourMan duathlon L et M le 27 septembre. Et bien sur on refera avec l’APE de St Vincent le duathlon Béarn Bigorre le 10 octobre. Depuis octobre 2019, je suis donc à fond sur l’organisation de ces 3 courses, et mon entrainement en a pris un sacré coup !

A 38 ans, cette année 2019 restera peut-être comme ma meilleure année. Non pas que je raccroche le vélo, mais 2020 s’annonce moins sportive (personnellement en tout cas ;-) ), et je ne sais pas si j’arriverai à retrouver mon niveau en 2021 ou après.

J’ai la chance et le plaisir de compter une nouvelle fois sur Cube Bikes France pour cette année de transition 2020, et j’ai déjà  le petit dernier CLM de la gamme 2020 qui m’attend dans mon garage !

En 2020, j’ai donc prévu d’essayer d’entretenir la forme jusqu’au 8 mars. Puis mettre un coup d’accélérateur pour essayer de ne pas être ridicule lors du championnat de France LD, où j’espère réussir à aider Miramont à enfin décrocher cette place sur le podium. Je ne me fais d’illusion sur les possibilités de faire le même résultat que l’année dernière, mais j’espère qu’une place dans les 30-50 premiers sera accessible. Ensuite, très probablement je ferai des épreuves locales, en famille ou entre amis. Si la forme revient et je suis en mesure, je n’exclus pas de m’aligner en pro sur une ou 2 courses, mais je doute de réussir à revenir assez fort pour le faire.

J’essaye en attendant de varier un peu mon entrainement, avec du cyclo cross, des séances natation de sauvetage pour passer mon BNSSA, et des séances de course à pied en fartlek à entraîner et courir avec mes coéquipiers de la Tribu.

A part les championnats de France, aucune course de prévue donc, je souhaite me laisser un peu de liberté !

En attendant, retour au boulot pour le VautourMan triathlon des Neiges, qui arrive vite, et pour le VautourMan duathlon L et M.

Les inscriptions pour le triathlon des neiges augmentent le 20 janvier et seront closes le 29 février. N’attendez pas le dernier moment pour vous inscrire ;-)

www.vautourman.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article