Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 21:31

 

1 semaine avant l'Altriman, je n'ai pas pu résister à l'envie de remettre un dossard. Par rapport aux autres années, je fais beaucoup moins de courses, et ça me manque !

Un petit S au Lauragais donc, pour ma 3ème participation en 3 ans. Après ma 2nde place l'année dernière, l'objectif que je me fixe, au vu de la start-list où je ne reconnais personne ayant un niveau meilleur que le mien, est la victoire. rien que ça... Mais le coach m'a averti:  autant en nat et en vélo, je peux m'amuser, autant à pied, si je me dépouille, ça peut avoir un impact sur ma perf à l'Altriman.

5 semaines après ma 3ème place au Frenchman, j'ai l'impression d'être pas mal en nata et en vélo, mais pas encore récupéré toutes mes capacités à pied.

Quelques minutes avant le départ, j'analyse la ligne de départ: la 1ère bouée est à 200m, on doit la laisser à notre droite. Si je veux pas me faire coincer, il faudrait que je parte à gauche. Mais j'ai l'impression qu'à droite c'est un peu plus court, et j'ai prévu de faire un départ assez rapide qui doit me permettre de passer à la corde. En plus, tout à droite, il n'y a pas trop de monde, j'ai bon espoir de réussir à poser ma nage tout de suite. J'ai fait un gros échauf nata qui devrait me permettre de mener à bien ce plan.

Le départ est un compte à rebours, et par miracle, tout le monde le respecte, et part au "zéro" ! Au départ, je pars vite, je me sens hyper bien, je vois que je suis devant, tout se passe bien. Le premier passage de bouée se passe bien, le virage est très ouvert; vers la 2ème bouée, je suis encore dans la tête de course, mais ça commence à piquer. La 2ème bouée, le virage est quasi à 360°. J'avais d'ailleurs peur qu'il y ait des carambolages entre ceux qui ont passé la bouée et ceux qui y arrivent, mais il n'en fut rien. Je perds le contact avec les 2 premiers, et je laisse une ou 2 longueurs avec un 3ème. Mais je vois que finalement je ne perds quasi rien sur lui, et je fais l'effort pour recoller et me mettre dans ses pieds. Bonne pioche, il va droit comme une flèche. J'ai fait la betise une fois de m'écarter car je pensais pouvoir nager encore plus droit, j'ai vu qu'il n'en était rien, et je me suis vite remis derrière avant de perdre ses pieds ! Je vois un autre nageur à notre droite, et j'ai l'impression qu'il est un peu meilleur mais qu'il nage moins droit.

C'est à ce moment que la pluie redouble d'intensité. Bien trippant de nager sous une telle averses, on voyait quasi plus l'arche d'arrivée, j'ai une pensée pour les spectateurs, et heureusement elle s'arrêtera très vite, avant de prendre le vélo.

Sur les 50 derniers mètres, je baisse un peu le régime et laisse le gars devant prendre un peu d'avance. Je sais que la T1 est longue et difficile, et j'essaye de faire baisser un peu le cardio en prévision.

en sortant de l'eau, Nicky m'annonce 6ème. C'est ce que je pensais aussi, c'est la 1ère fois que j'arrive à connaitre mon classement dans l'eau ! Elle m'annonce à 40s des premiers. C'est pas mal, j'espère combler ça à vélo.

Dans le parc, j'entends le speaker annoncer le 3ème de l'année dernière qui part 1er de T1. De mes souvenirs, j'avais terminé avec 2min d'avance sur lui en 2016, mais il m'avait rien pris dans l'eau. Là, ça s'annonce plus difficile, mais largement faisable.

Sur les résultats, je pars 5ème de T1, à 1min du 1er. J'ai donc perdu 15-20s en T1 (si les écarts de Nicky et du chronométreur sont corrects), ce qui me parait cohérent, j'étais pas hyper rapide.

Sur le vélo, j'ai une cible puissance, mais le parcours en côte, fait qu'il y a beaucoup de variations. Je reviens vite sur le 4ème, puis sur les 2-3 au bout de 2km. J'ai aperçu le premier et essayé de prendre un écart, que j'évalue autour de 50s. Le parcours est en A/R, donc je pourrai voir à où j'en sis au demi-tour. Mais sur les coteaux, je scrute au loin, mais je ne l'aperçois quasi jamais, ça m'inquiète...

Au 1/2 tour, je vois que j'ai environ 1min de retard. Ca me met un coup au moral, de rien avoir repris, mais le retour est vent de face, je me dis que cela va m'avantager sur mon vélo de chrono.

J'ai la chance qu'une voiture reste juste derrière kui, et ça me donne une bonne visu devant, et je vois que je me rapproche très vite. Finalement, je le rejoins au 15ème. Donc j'ai comblé 1min en 5km. Au passage, je vois aussi au demi-tour que l'écart est fait avec les poursuivants.

Je me dis qu'en appuyant, je peux mettre un bon écart à T2, pour pouvoir gérer ma CAP. Mais la fin du parcours est un enchainement de cote, et il grimpe bien le bougre. Du coup il me dépose en cote, et se permet même de m'encourager ! quel effronté ce jeune :-). Je le reprends surles faux plat, et j'ai l'impression que je suis même plus rapide en descente ! incroyable !

Bref, je n'arrive pas vraiment à creuser l'écart sur cette portion. Le dernier km est plus propice, j'essaye encore, et j'arrive premier au parc à vélo, mais j'entends qu'il est juste derrière. a T2, il prend quelques mètres d'avance, et je me pose plein de questions. Je vois bien qu'il a une belle foulée, qu'il va falloir que je m'emploie pour espérer gagner. Je suis tiraillé, je sais pas quoi faire: le suvire et "risquer" de puiser dans les réserves pour l'Altriman, le suivre à distance en me calant à allure cible un peu moins haute, ou lacher et terminer "tranquille" et terminer 2ème.

De coup, j'opte pour l'option entre les 2. Je fais pas l'effort pour recoller, mais je lache pas complètement non plus. CAP hyper frustrante du coup, je perds du terrain petit à petit, sans donner le max, j'espère qu'il va craquer devant, mais ça n'arrive pas. Au 2ème km, je tente une petite accélération pour voir si je peux recoller sans me mettre dans le rouge, mais je ne me rapproche pas vraiment. Il a une bonne avance maintenant, il faudrait vraiment que je me mette minable pour espérer le reprendre. Je reprends mon rythme en espérant toujours qu'il craque, mais je dois me résoudre à la 2ème place, et je lève un peu le pied sur les 200-300 mètres, pour garder ce peu de jus pour l'Altriman.

Je sais pas si j'aurai pu gagner en de me donnant pas de limite, car il a quand même bien couru devant, mais ma stratégie aurait sans doute été différente, et c'est au final assez frustrant.

Bon au final 2ème c'est pas mal, mais j'avou que je commence à être un peu blasé des podiums sur les "petites" courses maintenant. J'en ai une vingtaine, mais seulement une victoire, et je courais pour une deuxième.

Bon, j'ai quand même pris du plaisir en nata et en vélo, et je suis satisafait de mon niveau (meilleur temps vélo, une minute d'avance sur le 2ème, à peu près même temps que l'année dernière, malgré le vent).

 

Dans une semaine, Altriman donc. A l'opposé du Frenchman en terme de tracé, mais j'espère y faire aussi bien, voire mieux. Je risque de perdre du temps en vélo sur les meilleurs, mais le rattraper en CAP. Difficile d'annoncer et prédire des temps, mais j'espère faire moins de 13h, voire 12h30 via 1h de nata, 8h de vélo, 3h20 en CAP, plus les transitions. Si j'y arrive, j'espère être pas loin de la gagne. On verra bien.

Dernière minute: il va faire froid ! Donc de la fournaise plate du Frenchman, je passe à la montagne frigorifiée de l'Altriman. Au moins, si j'arrive à perfer, je pourrai dire que je peux m'adapter à toutes les conditions ! Mais j'avoue que j'aurai préfére une grosse chaleur. Le froid me fait peur ! a dans une semaine pour le verdict. a priori un live sur chronoweb.com pour ceux que ça intéresse.

Partager cet article

Repost 0
Published by benji-triathlon
commenter cet article

commentaires